Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 16:09

 

 

MUNICPALES-  


René Vandierendonck a été clair en annonçant qu'il déposait la même liste avec les mêmes noms au second tour. Et l'alliance entre les Verts et la liste soutenue par la LCR ne se fera pas.

C'est donc une triangulaire qui attend maintenant les électeurs dimanche prochain, avec d'un côté, et largement en tête, le maire sortant René Vandierendonck (48%). En seconde position, l'élu UMP Max-André Pick avec les 19,01% recueillis par sa liste du Rassemblement citoyen. Enfin, le chef de file des Verts Slimane Tir se hisse en troisième position avec 13,67% des suffrages, «l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur, score des Verts au niveau national», se réjouit-il.
Mais l'entre-deux tours est aussi propice aux rapprochements entre listes. Un domaine qui ne concerne pas Max-André Pick: «Je n'ai jamais imaginé fusionner avec qui que ce soit, mon programme n'est compatible avec aucune autre équipe», assurait-il hier. Et son objectif reste toujours de mobiliser les abstentionnistes de dimanche dernier pour le second tour: «C'est nous qui avons le plus de marge de progression».

Les Verts partent seuls

Si fusion de listes il y avait, on pouvait logiquement penser qu'elle se ferait entre la liste des Verts et celle emmenée par Yann Merlevede (LCR) qui a totalisé 5,37% des suffrages. Dès dimanche soir, certains imaginaient très bien ce rapprochement alors même que Yann Merlevede assurait pourtant «regarder avec distance ce qui se fait à gauche».
Certes, des contacts informels ont bien eu lieu entre les deux équipes, Slimane Tir se disant prêt à «écouter et entendre les gens» mais c'est finalement un constat de non-alliance qui est sorti des réunions de chaque équipe, hier soir. «Nous partirons seuls et je déposerai ma liste dès ce mardi matin en préfecture», a ainsi annoncé Slimane Tir.
De son côté, Yann Merlevede pour la LCR expliquait les raisons de cette non-fusion avec la liste des Verts : «On ne voulait pas que nos électeurs vivent cela comme un ralliement aux positions politiques des Verts. Notre volonté a toujours été de faire campagne sans embrouille ni combine et pour un ou deux élus au conseil municipal, le jeu n'en valait pas la chandelle». Dans l'optique du second tour, Yann Merlevede lance maintenant un appel aux électeurs pour «battre la droite». Un appel au vote pour les Verts? Pas vraiment car la tête de liste LCR conclut, «dans les listes restant en présence, on ne voit pas laquelle représente la gauche. On laisse les électeurs faire leur choix»

 

  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christelle Jeudy ( Nord Eclair ) - dans Campagnes électorales
commenter cet article

commentaires

Articles Récents