Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 01:47

Pour vous faire une opinion éclairée utilisez les liens. Dos au mur de la polémique médiatique, le conservateur du Musée ( pas l' adjoint en charge du projet !!! ) indique que " rien ne sera caché aux visiteurs " . Alors pourquoi tout cela a été caché aux élus roubaisiens durant plusieurs années, jusqu' à ce que les élus Verts mettent les pieds dans le plat, en exigeant un débat et en obligant à un vote du coneil municipal ?

A Roubaix,

la collaboration rend Verts

  Il ne suffit pas de donner pour être accepté. C'est ce que viennent de découvrir les promoteurs de la collection «Bou­chard », qui est sur le point d'être admise au musée de la Piscine, à Roubaix. L'oeuvre du sculpteur parisien est d'ailleurs incluse dans la programmation des années à venir.

Mais pour les élus Verts de Roubaix, la donation passe mal, d'autant qu'elle s'accompagne d'un projet d'extension du musée sur 300 m2, pour plus de deux millions d'euros. « L'oeuvre de cet artiste vaut-elle un tel investissement ? », s'interroge Chris­tian Carlier, con­seiller mu­nicipal d'opposition (Verts). La question, déjà soulevée en 2007, se pose à la suite d'un article paru dans Le Monde. Car Henri Bou­chard, peintre figuratif du début du XXe siècle, est aussi connu pour quelques actes de collaboration « artistique » entre 1939 et 1945... « Il a déjà été condamné pour cela. Ce qui compte c'est l'intérêt de la donation », explique Jean-François Boudailliez, conseiller municipal (app. MoDem) en charge de la Cul­ture. Lequel met en avant la reconstitution à Roubaix de l'atelier de l'artiste - unique en France - à des fins pédagogiques. « Politiquement, c'est peu pertinent », commente Christian Carlier, qui pourrait ne « pas en rester là ».

  Olivier Aballain 20 Minutes

La Voix du Nord - Edition du mercredi 18 juin 2008

TRANSFERT
Musée Bouchard à La Piscine de Roubaix : à qui profite la polémique ?

Le 15 mai 2007, le conseil municipal de Roubaix adoptait un projet d’extension du musée La Piscine afin d’accueillir l’intégralité du musée-atelier parisien du sculpteur Henri Bouchard. Un transfert qui fait aujourd’hui polémique dans une partie de la presse parisienne.
Les arguments mis en avant par l’article du Monde à l’origine de l’« affaire Bouchard » avaient déjà été avancés par les Verts de Roubaix lors des débats municipaux de l’époque... Henri Bouchard (1875-1960) a collaboré avec le régime de Vichy. Une collaboration strictement « artistique » mais marquée tout de même par un voyage en Allemagne en 1941, des commentaires dithyrambiques sur les conditions de travail des artistes allemands et une proximité avec le sculpteur préféré d’Hitler, Arno Brecker.
 Bruno Gaudichon, conservateur du musée La Piscine et initiateur du rapprochement avec le musée Bouchard avait déjà affirmé à l’époque que « rien de tout cela ne sera dissimulé aux visiteurs. Bouchard a été jugé et condamné à la Libération (suspension de son poste aux Beaux-Arts et interdiction temporaire d’exposer) et il est loin d’être le seul artiste à avoir entretenu une proximité avec Vichy. Par ailleurs, sa belle-fille et conservatrice du musée, Anne Bouchard, a un passé de résistante suffisamment éloquent pour écarter toute forme de doute à ce sujet ».


Autres arguments avancés par les détracteurs de Bouchard : sa participation à certaines commandes d’État (notamment un monument au génie colonisateur français qui a beaucoup déplu aux Verts de Roubaix) et son style académique... Des arguties à l’aune desquelles on pourrait vider une bonne partie des musées nationaux. Jean-François Boudailliez, adjoint au maire de Roubaix en charge de la culture, a toujours mis en avant pour justifier le transfert, « le risque de voir disparaître le musée Bouchard à Paris, administré jusqu’en 2007 par la famille du sculpteur, une famille admirable, blessée par cette affaire qui fait du tort à Roubaix et au musée ».
 Et Jean-François Boudailliez de rappeler l’essence du projet : « La préservation d’un atelier musée exceptionnel qui sera reconstruit à l’identique à Roubaix dans un bâtiment spécialement aménagé à cet effet, et qui comptera 1 400 oeuvres. » Mais pourquoi cette « affaire » n’a-t-elle pas vu le jour avant ? Le musée Bouchard a été classé « musée de France » en 1985, proposé à la ville de Paris en 1990... À moins que la polémique vise davantage à faire du tort à La Piscine, jeune musée (ouvert en 2001) qui se retrouve cette année classé 5e au palmarès national des musées... « La journaliste du Monde a été bien briefée par les Verts de Roubaix, qui se sont toujours opposés à l’extension du musée », note, amer, Jean-François Boudailliez. La meilleure façon de trancher est encore de se faire sa propre opinion : La Piscine organise à partir de samedi et jusqu’au 20 septembre une exposition de dessins et croquis de Bouchard.  •  

Partager cet article

Repost 0
Published by 20 minutes et V.D.N - dans Vie Roubaisienne
commenter cet article

commentaires

Articles Récents