Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 15:45
 

Conseil de Communauté du 25 septembre 2008

Intervention de Slimane Tir pour le groupe des Verts LMCU

« Grand Stade »

 

 

Nous sommes amenés aujourd’hui à voter plusieurs délibérations qui vont lancer la phase opérationnelle de la construction du Grand Stade sur le site de la Borne de l’Espoir entre Villeneuve d’Ascq et Lezennes, dans le cadre d'un Partenariat Public-Privé. Cette perspective, vous le savez bien, ne nous enchante pas. Nous savons que derrière l'euphorie et l’enthousiasme affichés par beaucoup de nos collègues en février dernier, se cachait en réalité beaucoup de perplexité, de sérieux doutes quant à l'équilibre général et aux coûts d'un tel projet ; doutes difficilement exprimables en période de campagne municipale et communautaire.

En ce qui concerne les Verts, dans toutes les communes de la Métropole, nous avons porté le débat, expliqué notre opposition devant la population et défendu les mêmes arguments dans le cadre d’un programme métropolitain.

Nous ne sommes plus dans ce contexte aujourd'hui. C'est la raison pour laquelle nous voudrions demander sur ces délibérations un vote à bulletin secret, afin que chacun puisse s'exprimer en son âme et conscience sur un projet que nous considérons toujours comme surdimensionné, mal situé, au coût exorbitant et au mode de financement inadapté.


Vous accorderez à notre groupe, Madame la Présidente, cher(e)s collègues, et vous nous donnerez acte, le bénéfice de la cohérence politique et de la constance de nos positions : Lors des épisodes précédents de cet interminable feuilleton du « Grand Stade » nous avons déjà exprimé nos positions comme nos craintes. Elles n’ont pas changé :


D’abord, nous sommes conscients, comme vous tous, des besoins du monde sportif et footballistique ; désireux aussi d'afficher une certaine ambition, qui reste raisonnable, dans un projet de métropole durable.




Nous avions insisté sur les points suivants :

1/ - Un stade, oui, si la construction d'un tel équipement était adossée à un projet global de renouvellement urbain. Notre groupe était favorable, par exemple, au site de Lille Sud car il aurait répondu à ce critère. A la Borne de l'Espoir, non seulement , nous manquons l'occasion qui nous était donnée de faire du Grand Stade le fer de lance d'une requalification urbaine de grande ampleur, mais nous sommes dans une logique inverse : nous poursuivons l'étalement urbain plutôt que de poser les jalons, au travers de ce grand projet, de la perspective d'une ville plus dense et plus compacte. Nous allons à l'encontre du nécessaire rééquilibrage de la Métropole entre les centres des villes anciennes, plutôt au Nord, et la « périphérie » vers le sud-Est. Nous n'apportons toujours pas de solution satisfaisante aux problématiques urbaines de la ville nouvelle, toujours éclatée en « zoning » entre des centres commerciaux, des universités, des cinémas, et bientôt un grand stade, mais toujours pas de vrai centre-ville porteur d'identité et de lien social.

Nous ne cachons pas non plus nos craintes, quant aux risques futurs de l'ouverture à l'urbanisation des terrains disponibles sur Lesquin et dans la proximité de l'aéroport.


2/ - Un stade, oui, mais pas une boîte à spectacle que nous considérons surdimensionnée et très au-delà de la réalité sportive actuelle et prévisible du LOSC. Nous en sommes bien conscients ici, et les hypothèses techniques dites prudentielles mises sur la table le confirment aussi, à leur manière.

Ce Grand Stade ne sera rempli au mieux qu'à moitié la plupart du temps (je ne dis pas à moitié vide parce que j'aime le foot !). Chacun peut consulter sur le site internet de la Ligue le nombre de spectateurs dans les stades par match : seuls l'OM et l'OL remplissent leur stade à plus de 50% en ce moment.

Concernant la ligue 1, sur les 30 dernières années, il n’y a qu’un club qui soit toujours resté en ligue 1 , c'est l'AS Monaco. Tous les autres clubs ont toujours fait quelques passages en D2, c'est ça le sport !

Nous avons dénoncé le « gigantisme » de cet équipement et nous maintenons cette appréciation, en ce qu'elle correspond plus aux désirs des dirigeants du LOSC qu'aux besoins de l'équipe du LOSC.


2


3/ - Un stade, oui, mais pas à n'importe quel prix, et surtout pas au détriment des politiques prioritaires de la Communauté urbaine.

Nous nous sommes engagés avec vous, Madame la Présidente, dans un contrat de mandature avec force, détermination et confiance pour réussir une Métropole équilibrée et durable, sur des priorités claires : le logement, les transports, et le développement économique c'est-à-dire l'emploi. Il s'agit là des compétences sur lesquelles nous sommes attendus par nos concitoyens.

Entendons nous bien, nous ne voulons pas verser dans une lecture démagogique qui consisterait à lister tout ce que nous pourrions faire avec les millions consacrés à ce projet, ou donner un statut particulier de « bouc émissaire » du Grand Stade.

Mais tout de même, nous avons été indignés (et pas les seuls) devant le coût exorbitant de ce stade et des aménagements d'accessibilité.

Cette dépense aura nécessairement des conséquences. De cela nous voudrions parler très précisément.

Ce projet obèrera les marges de manoeuvre de notre établissement dans ses politiques de base et ses nouveaux projets.

Il s'ajoute évidement au désengagement très inquiétant de l'Etat sur les politiques de services publics, d'aménagement et de soutien aux collectivités locales, ainsi qu'à la réforme de la taxe professionnelle particulièrement préjudiciable à LMCU, comme notre VP aux finances l’a encore rappelé à l’assemblée communautaire lundi dernier.

Il y aura donc des conséquences sur la manière dont nous organiserons nos choix et nos priorités.

4/ - Un stade, oui, mais l'arnaque libérale du PPP, non ! Nous avions déjà émis des réserves sur ce mode de financement lors du lancement du partenariat public-privé, dénonçant le fait que c'était le public qui prenait tous les risques pendant que le privé en récupérait les profits.

Je voudrais ici revenir sur les éléments nouveaux issus des négociations et travaux de ces derniers mois. Je veux saluer d'abord ce travail, Madame la Présidente, que vous avez mené avec énergie et efficacité pour optimiser les montages et réussir à faire baisser la facture pour LMCU comme vous vous étiez engagée. Nous sommes effectivement passé d'un projet à 207M€ courants HT hors accessibilité à 161M€. Cela est dû en grande partie à l'apport de financements publics et non pas privés, ce qui ne fait que confirmer notre opposition au PPP.


Nous attendons 36M€ de l'Etat pour financer le noeud autoroutier de l'accessibilité Sud du stade, alors qu'il n'arrive pas à trouver les 4M€ nécessaires aux isolations phoniques annoncées dans notre région.

Nous demandons 45M€ au Conseil Régional dont la politique en matière de grands équipements sportifs vise normalement l'aménagement du territoire et le rééquilibrage en faveur de secteurs sous-dotés, il se prononcera le 15 octobre.

Nous demandons 20M€ au Conseil Général du Nord, notamment pour le réaménagement du boulevard de Tournai. Tous les maires qui comptaient sur quelques sous pour des travaux de rénovation et de mise en sécurité de leur voirie départementale savent très bien ce que cela signifie.

Nous attendons encore 45M€ du Fonds National de Développement du Sport alors que Madame la Ministre ne peut pas vraiment s'engager, que cela dépendra des conclusions de la commission Seguin qui ne sont pas encore rendue , et d'une candidature française à l'organisation de l'Euro 2016. Décisions qui se prendront toutes à l’Elysée !

Il faut se rendre à l'évidence, quand l'Etat, la Région ou le Département interviennent, il s'agit d'un Partenariat Public-Public, et de rien d'autre !

Quant au Privé, à part nous faire des démonstrations de lobbying intense, il n'est toujours pas au rendez-vous ! C'est donc grâce à l'apport de financements publics que la facture pour LMCU diminue pour descendre sous la barre politique des 10M€ par an, on a dégonflé les pneus du camion pour qu'il passe sous le pont, et cela permettra de faciliter le vote de certains.

Mais pour les citoyens qui contribuent par leurs impôts ou par le maning en tant que consommateur (cela fait partie du débat actuel sur le pouvoir d’achat), ou pour les supporters du LOSC sur lesquels se répercuteront les conditions de la nouvelle convention entre la Communauté et le club, la diminution de la facture pour notre établissement importera sans doute peu.

Mais, vous l’avez aussi dit Madame la Présidente, il n’y a pas beaucoup de collectivités qui mettent autant d’argent sur un stade.

Au final, sur les scénarios économiques développés, nous avons des appréciations divergentes : d'un côté il y a ceux qui pensent que ce projet va rapporter plus qu'il ne va coûter, notre groupe quant à lui estime qu'il risque de nous coûter plus qu'il ne va nous rapporter, en termes financiers comme en terme de développement durable !

Nous restons donc cohérents . Nous souhaitons, Madame la Présidente, que vous nous en donniez acte, et pour toutes les raisons que je viens de rappeler, notre groupe votera CONTRE ces délibérations.

Je vous remercie de votre attentive écoute.




 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents