Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 14:25

 ARTICLE D EXPRESSION POLITIQUE POUR ROUBAIX MAGAZINE

CRISE ECONOMIQUE DURABLE

Il fallait laisser faire les marchés financiers, baisser les impôts pour les plus riches, faire travailler plus les salariés et diminuer leurs droits, réduire les protections sociales des plus pauvres, ne faire que le minimum pour protéger l’environnement et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Le résultat, c’est la crise financière et économique, la récession qui pointe avec chômage et précarité, et bien sur, l’environnement qui ne s’arrange pas.

Il n’y a pas d’évolution naturelle, ce sont des choix qui nous ont amenés là, ceux d’inconséquents qui font maintenant mine d’oublier leur responsabilité et posent des rustines coûteuses pour les contribuables et les épargnants.

Ce sont d’autres choix qui nous en sortiront, ceux de femmes et d’hommes qui exerceront leur intelligence collective de citoyens, de travailleurs, d’usagers, de consommateurs.

Après des décennies de politiques au service de la folie spéculative, il faut reconstruire une régulation financière et mettre le capitalisme en laisse, avec des actions au niveau national, européen, mondial.

Roubaix n’est pas riche et beaucoup de ses habitants non plus, l’avenir sera rude.

Le local est le lieu des résistances nécessaires, d’une relance verte dans le bâtiment et les transports collectifs, de la promotion des circuits courts dans la production et la consommation, de ce qui est porteur d’économies d’énergie et d’emplois locaux et durables.

C’est aussi le lieu des solidarités au quotidien car preuve est faite que rien de solide ne se bâtit sur des inégalités toujours croissantes.

Christian CARLIER

Pour le groupe « Ouvertement à Gauche »

Myriam CAU, Tounès RAHIM, Slimane TIR

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian CARLIER - dans Vie Roubaisienne
commenter cet article

commentaires

David C. 06/11/2008 00:49

L’enjeux du Nouveau Breton woods est sur la table!

L'économiste Jean-Luc Gréau dans un interview donner au Nouvel Obs du 30 octobre, dénonce le Faux Nouveau Bretton Woods de la City.

« N. O. - Que peut-on attendre d'un nouveau Bretton Woods ? Quels rôles peuvent jouer les pays émergents ?
J.-L. Gréau. - De deux choses l'une. Ou bien le nouveau Bretton Woods s'inscrit dans la lignée du précédent, qui tendait à stabiliser le monde du point de vue économique, monétaire et financier pour favoriser la prospérité, l'emploi et le progrès matériel, intellectuel et moral des populations. Ou bien il procède d'une tentative de soumettre, plus encore que ce n'était le cas au moment où la crise a surgi, les entreprises et les populations aux exigences maintenues des opérateurs financiers préalablement sauvés par les Etats. Les pays émergents ont un rôle à jouer dans la mesure où ils favoriseront la naissance de ce monde multipolaire, plus équilibré et plus stable, dont nous avons besoin. »


Face à la situation historique et révolutionnaire que nous sommes entrain de vivre, il ne faut pas céder à la tentation de certains agitateurs qui pensent que du chaos naitra une plus belle société. Du Chaos sortira qu’une autre loi de la jungle ou le plus faible sera toujours le perdant.

Nous devons aussi dire non au faux nouveau bretton woods proposé par Gordon Brouwn et ses amis, qui essayent d’imposer brutalement un contrôle totale sur l’économie par la haute finance international de la City et Wall street.

Nous devons au contraire nous mobiliser autour de la mise en faillite du système actuel.

Pour aiguiser vos convictions politiques et économique afin de rentrer dans la bataille, je vous propose la lecture du dernier tract de solidarité et Progrès, L’indispensable rupture avec l’empire financier, par Jacques Cheminade : http://solidariteetprogres.org/IMG/pdf/TRACT_2008_11_03_NBW_1_.pdf

« L’avantage des crises est qu’elles changent les règles du jeu. Il dépend de nous que ce ne soit pas pour le pire, mais pour le meilleur. »

La France doit peser sur le G20, et nous, citoyens, devons tout faire pour influencer nos élites.

La révolution passera par une réforme profonde du système monétaire et financier international, et non par de vaines révoltes violentes.

David C.
david.cabas.over-blog.fr
leretourdusillon@gmail.com

Articles Récents