Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 18:45
Petition internationale adressée à l’Assemblée Générale des Nations unies, pour mettre en place un tribunal pénal international ad-hoc afin de juger les crimes de guerre israéliens, notamment à Gaza

Parce que c’est en notre nom qu’en 1945 a été signée la Charte des Nations unies...

Parce que c’est en notre nom que le plan de partage de la Palestine a été approuvé par l’Assemblée générale de l’ONU en 1947...

Parce que c’est en notre nom qu’en 1949, ont été signées les conventions de Genève...

Parce qu’aucune des résolutions de l’ONU concernant la Palestine, adoptées elles aussi en notre nom, n’a été appliquée par l’État d’Israël et que celui-ci, depuis sa fondation, viole en permanence, en toute impunité et de façon de plus en plus cynique, les principes de l’ONU et les conventions internationales.

Nous, citoyens du monde, avons aujourd’hui le devoir de rappeler la communauté internationale à ses obligations !

Nous demandons solennellement :

que l’Assemblée générale des Nations Unies utilise son pouvoir de créer des organes subsidiaires pour mettre sur pied un Tribunal pénal ad hoc (sur le modèle des deux créés par le Conseil de sécurité pour l’ex-Yougoslavie et le Rwanda) et juger les crimes commis par Israël en Palestine.

Dans l’immédiat nous exigeons


 L’arrêt de toutes les exactions contre le peuple palestinien et la protection internationale de celui-ci ;


 La levée totale du blocus de la bande de Gaza ;


 L’application obligatoire des résolutions de l’ONU sur la Palestine et des prescriptions du droit international, si nécessaire sous la contrainte de sanctions internationales : diplomatiques, économiques et judiciaires. Israël est un État comme les autres, dotés des mêmes droits, et des mêmes obligations.


En particulier nous demandons la suspension de tout accord de coopération avec l’État d’Israël tant qu’il ne respectera pas les résolutions de l’ONU
.

Premiers signataires

Stéphane Hessel, ambassadeur de France

Monique Chemiller-Gendreau, professeur émérite de droit public

Gérard Toulouse, physicien

Alain Lipietz, député européen

Philippe Texier, magistrat

Simone Bitton, cinéaste

John Berger, écrivain

Monique Cerisier-ben Guiga, sénatrice

Christiane Hessel

Jean Claude Lefort, député honoraire

Bernard Ravenel, président de la Platreforme des ONG françaises pour la Palestine et de l’Association France Palestine Solidarité...

Partager cet article

Repost 0
Published by AFPS - dans Resistances
commenter cet article

commentaires

flavien 06/02/2010 20:14


Ce n'est pas une cause arabo-musulmane Monsieur, c'est une cause humanitaire et de droit international. On ne peut laisser un état voyou agir en toute impunité jusqu'à se pemettre même de
maltraiter les journalistes et les ressortissants français qui vont faire leur travail à Gaza. Réveillez-vous Monsieur le Darfour ne possède pasla bombe atomique et n'utilise pas des armes au
phosphore...


Slimane TIR 06/02/2010 22:28


tout à fait d' accord avec vous Monsieur, il s' agit bien d' une cause humanitaire et de la conception que l' on se fait du droit international.


Virgil 23/03/2009 21:13

C'est une chose très louable que de s'émouvoir des crimes à GAZA .Je n'ai jammais vu sur ce site de dénoncer la barbarie du Darfour .
Peut-être que votre compassion se limite à la cause arabo-musulmane .cela m'attriste .

Articles Récents