Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 14:20

Groupe des Elus Verts

de Lille Métropole Communauté Urbaine

 

 

 

 

Lille, lundi 27 juillet 2009

 

 

André DUTHOIT

 

Président de la LPA du Nord

Chemin de Bargues

BP 23

59009 LILLE CEDEX

 

 

 

 Monsieur le Président,

 

 

Vous le savez, le groupe des Elus Verts de Lille Métropole Communauté Urbaine a interpellé Martine AUBRY, Présidente, pour envisager la prise de compétence « fourrières-refuges » par notre établissement public.

 

En effet, la copie de ce courrier en date du 6 mai dernier vous a été transmis.

 

J’ai le plaisir de vous informer que cette thématique fait désormais partie des réflexions en cours pour étudier l’opportunité de nouvelles compétences ; il s’agit bien « d’études d’opportunité » et non pas de «transferts de compétences », puisque selon les sujets, il existe différentes formes pour que notre établissement intervienne en toute légalité ou aux côtés des communes.

 

Pour exemple, je vous joins la délibération n°09C0255 votée en conseil du 26 juin dernier et concernant « le principe de prise de compétence en matière d’enseignement supérieur et de recherche ».

 

Je ne manquerai pas, Monsieur le Président, de vous informer de l’évolution de ce dossier et dans cette attente, je vous prie d’agréer, l’expression de mes salutations les meilleures.

 

Slimane TIR,

Président de groupe.

 






Communiqué de presse – samedi 16 mai 2009

 Les Verts de Lille Métropole se mobilisent pour une prise de compétence fourrière-refuge par LMCU.

La situation des deux fourrières-refuges de Lille Métropole Communauté Urbaine est une préoccupation des Verts métropolitains depuis plusieurs années.

Nous avons à nouveau été interpellés par les associations et des particuliers –que nous avons reçus- sur les conditions extrêmement préoccupantes d’accueil des animaux, mais également des conditions de travail des salariés et bénévoles.

La fourrière de Lille, qui a développé son service réglementaire pour les 41 communes adhérentes au Syndicat intercommunal, a aujourd’hui atteint ses limites en capacité d’accueil si elle souhaite continuer à privilégier l’adoption à l’euthanasie.

La relocalisation de la fourrière de Roubaix, à laquelle adhèrent directement 81 communes n’a pas été prise en compte dans le réaménagement de la zone de l’Union. Est-il besoin de rappeler la très grande vétusté de cette structure.

La France est le pays d’Europe (n°2 dans le monde) qui compte le plus d’animaux de compagnie : estimés à 16 millions, 53% des foyers en possèdent un.

En outre, cette thématique fourrière-refuge ouvre plus largement la question de l’animal en ville ; les milieux urbains sont devenus des refuges pour la faune sauvage, qui y trouve paradoxalement pour certaines espèces, une alimentation et un habitat mieux adapté à ses besoins que dans les campagnes.

Coupler les fonctions de protection de la faune domestique et sauvage va dans le sens d’une éducation du public au respect de la vie animale dans son ensemble et doit nous amener à une réflexion d’ensemble sur la place de l’animal en ville –domestique, d’élevage et sauvage- et sur la relation homme/animal afin de répondre globalement et efficacement à cet enjeu.

C’est pourquoi, le Groupe des Elus Verts de Lille Métropole Communauté Urbaine a interpellé la Présidente afin d’envisager la prise de compétence fourrière-refuge. Le Groupe des Elus Verts de Lille, concerné par la fourrière-refuge de Lille, a également interpellé le Maire de Lille en ce sens.

Les portes ouvertes des refuges de Lille et de Roubaix de ce week-end sont l’occasion de porter publiquement ces interpellations politiques en faveur de l’animal en métropole.

 

 

 

Slimane TIR - Président du Groupe des Elus Verts LMCU

Dominique PLANCKE – Président du Groupe des Elus Verts de Lille

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Slimane TIR - dans Société
commenter cet article

commentaires

Articles Récents