Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 13:11
ROUBAIX / ÉLECTIONS RÉGIONALES

Roubaix imprègne fortement la liste Europe Écologie

Sept candidats sur la liste! On ne peut pas dire que les Verts roubaisiens se désintéressent du débat politique régional. Sept candidats sur la liste! On ne peut pas dire que les Verts roubaisiens se désintéressent du débat politique régional.

Pas moins de sept Roubaisiens parmi les 74 candidats nordistes de la liste Europe Écologie aux scrutins des 14 et 21 mars. Une liste conduite par Majdouline Sbaï. Verte et Roubaisienne comme il se doit...



Les Verts Roubaisiens auraient-ils colonisé la liste Europe Écologie ? Slimane Tir leur chef de file qui a décidé « de pousser le convoi » en 72 e position estime que Roubaix est une pépinière de talents. Qu'importe si la figure de proue de cette liste, Majdouline Sbaï, n'exerçait jusqu'à présent aucune fonction élective : « C'est une militante très active et ce sont les militants qui l'ont choisie », indique la déjà ancienne du Conseil régional Myriam Cau (7e sur la liste).
Si l'on excepte celle-ci, Slimane Tir, Céline Scavennec, présidente régionale des Verts (67e) et Ali Rahni, candidat aux dernières élections européennes (22e), en présentant Mlle Sbaï, Patrick Tillie (2e) qui n'habite pas Roubaix mais y a installé son cabinet d'avocat et l'informaticien Marc Vasseur (18e), les Verts, à la différence d'autres partis, ont misé sur le renouvellement.


Pourtant, selon Myriam Cau, les sortants n'ont pas à rougir du mandat qui s'achève. Avec huit élus (5 pour le Nord et 3 pour le Pas-de-Calais), ils ont tenu un rôle charnière au sein d'un exécutif régional auquel les communistes avaient refusé de participer.

Même s'ils n'ont pu imposer leur programme, ils sont parvenus à renverser la vapeur concernant le projet de l'A24, à apporter leur griffe sur la trame verte et bleue, les normes thermiques et Haute qualité environnementale dans le logement social et la politique de développement économique.

Militante depuis une dizaine d'années, Majdouline Sbaï estime qu'il faut que la Région évite de reproduire les erreurs qui ont contribué à la sinistrer, qu'elle doit se montrer novatrice en se préparant à l'après-pétrole et en intensifiant l'éco-construction, les circuits courts et en tournant le dos à l'exploitation de l'homme, des ressources naturelles et de l'environnement.

Vent frais

Une approche que Patrick Tillie, avocat spécialisé dans le droit du travail approuve pleinement.

Lui qui a été jadis séduit par le PSU et le PCF - sans y adhérer - préfère les solutions collectives aux logiques collectivistes. « Je vois dans mon cabinet de plus de plus de gens seuls incapables de se défendre. La valeur de l'homme est de plus en marchandisée. »

Marc Vasseur qui milita au PS au temps où il était Villeneuvois n'est pas tendre avec ses anciens camarades. « Le PS est incapable de se rénover, d'évoluer dans sa réflexion ».
Pour lui, avec Europe Écologie qui séduit les sympathisants déçus d'autres partis, qui a rallié pour ces élections les écologistes indépendants c'est un vent de fraîcheur qui souffle sur la vie politique.
Un vent qu'Ali Rahni souhaiterait voir porteur d'innovation en matière d'emploi des jeunes, de lutte contre le décrochage scolaire et les discriminations... si le 21 mars marquait le printemps de l'écologie. Pour les candidats roubaisiens, c'est du domaine du fortement probable.

Banquet durable et festif d'Europe Écologie avec les candidats le 26 février à 19 h au restaurant scolaire Renan, rue de Beaurewaert.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents