Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 17:16

Intervention du groupe " Ouvertement à Gauche" lors du Cconseil Municipal du 12/12/2012

 

 

 

Le budget 2014 qui nous est présenté ce soir est contraint par le calendrier électoral, c'est une évidence.

Sur le simple plan technique, adopter un budget en décembre, c'est adopter un budget incertain.

Le montant des dotations n'est pas connu, celui des bases fiscales non plus ainsi que  les résultats 2013.

Il ne s'agit pas de douter de la qualité des estimations faites par les services dont on sait l'expérience et le talent, mais le fait est là : ce budget est forcément incertain.

Et même les taux de fiscalité ne sont pas juridiquement certains car une commune votant son budget avant le 31 décembre garde la possibilité de les rectifier par décision modificative.

C'est continuité et reconduction a minima.

Le seul élément nouveau, et nouveau si on peut dire car c'est la conséquence logique d'une décision de 2013, est la traduction budgétaire du coût de la réforme des rythmes scolaires pour une année pleine.

La charge nette sera donc en 2014 de 2 475 000 euros, soit 26 euro par habitant.

Cela est à rapprocher du coût net de la fonction « enseignement formation » en 2012, déduction faite du second degré, du supérieur et de la formation continue. C'était 171 euros par habitant et nous avons une augmentation de 15 %.

Il n'est pas choquant de dépenser de l'argent et même beaucoup d'argent pour la réussite scolaire, et nous serions plutôt demandeur.

Il est plus choquant que l'Etat impose par une réforme de son organisation, aussi justifiée soit elle, une quasi obligation de péri scolaire avec un reste à charge pour la commune aussi important.

Et ce serait encore plus choquant si les résultats n'étaient pas au rendez vous.

Cette dernière considération renvoi à la question de fond des finances à Roubaix.

Ce n'est pas un problème comptable, ce n'est pas un problème de gestion financière, c'est le problème politique d'à quoi servent nos dépenses, quelle est leur efficacité.

Et bien des Roubaisiens ont le sentiment que la ville consacre beaucoup de moyens à la confection d'une belle image hors sol alors que les services de base que l'on attends d'une ville ne sont pas ou mal satisfaits.

Et la dessus, rien de nouveau dans ce budget.

Ce budget est donc finalement un non événement politique.

Nous n'avons, nous, aucune raison de modifier la position de vote que nous avions adoptée les années précédentes à savoir que nous ne participerons au vote d'un budget qui est l'expression d'une majorité dont nous ne faisons pas partie.

Cette position de vote est valable pour les 3 délibérations à caractère budgétaire pour 2014, à savoir la 557, le budget primitif, la 558, les subventions et la 559, les tarifs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Carlier - dans Vie Roubaisienne
commenter cet article

commentaires

Articles Récents