Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 02:03
 

BURGER HALLAL : INDIGESTION ELECTORALE A ROUBAIX


Les déclarations du maire de Roubaix relèvent de la surenchère électoraliste. Elles sont lourdes de conséquences graves et négatives pour notre ville, son image et plus fondamentalement pour les relations entre ses citoyens.


M VANDIERENDONCK est bien placé, en tant que juriste pour savoir que ses arguments ne vaudront pas grand chose devant un tribunal, face à la liberté d'installation et la liberté de commerce. Son projet d'arrêté, s'il ose même le prendre, relèvera, à coup sûr, d'un excès de pouvoir, comme ça a été le cas, récemment pour de respectables restaurateurs de la Grand Rue, des rues de Lannoy et de l'Epeule, empêchés d'exercer leur métier.


Monsieur VANDIERENDONCK vitupère, menace de faire pression via l'actionnaire principal qui a autorisé ce choix de diversification (la caisse des dépôts détentrice de 99% du capital de l’enseigne) afin d'imposer un point de vue au gérant franchisé (par ailleurs élu UMP d'une ville voisine) d’un établissement de restauration rapide, en perte de vitesse et menacé de fermeture par une très forte concurrence dans sa proximité immédiate.

A moins de 300 m, une autre chaîne annonce sur son site, délivrer des produits à base de viande de poulet, proclamée hallal, depuis déjà plus de 2 ans, une troisième enseigne de restauration rapide, indépendante, s'est ouverte l’été 2009, sur le même segment de marché sans jamais susciter aucune réaction de la part de la municipalité.


Hallal ou pas, la malbouffe reste la malbouffe. S’agissant de business, l'argent n'a ni odeur, ni religion. Nous assistons à la manifestation du réalisme économique d’une entreprise, dont l’établissement et les emplois, sont menacés en ces temps de crise et de concurrence exacerbée.


Il est pour le moins paradoxal, que M. VANDIERENDONCK, après avoir, au nom du même réalisme, ouvert une brèche dans l'agglomération, contre le principe du repos dominical, fasse appel aux valeurs, pour s’opposer à une telle décision. Rappelons nous, ici, en Nord Pas de Calais, que le dimanche, « jour de repos hebdomadaire pour les employés et ouvriers « , a été institué en 1906, par la loi Sarrien-Abbé Lemire, après la catastrophe de Courrières et la mobilisation massive des Gueules Noires.


Les citoyens et les consommateurs ont eux aussi le pouvoir, celui de choisir leurs lieux de consommation, de choisir de consommer équilibré, de refuser la dérive consumériste, défavorable aux petits commerces, comme à l’emploi qu’elle précarise.


Pourquoi donc cette agitation maintenant, alors que cette entreprise a lancé son opération depuis le 28 Novembre 2009 ?

Est ce la proximité des élections régionales qui pousse ce candidat socialiste à cette surenchère, qui stigmatise une partie de nos concitoyens et insulte l' intelligence des autres ?

Quelle est donc la triste réalité sociale et démocratique dans laquelle notre ville s'enfonce, qu' on cherche à nous faire oublier, à n'importe quel prix, quitte à s'aligner sur les positions de Mme le Pen ...?

En place depuis deux ans, la majorité municipale, est manifestement en panne, soumise à des foucades autocratiques. Notre conseil municipal est devenu un simulacre de démocratie formelle.


Je constate, avec regrets, que le débat public est plombé par des sujets de plus en plus polémiques, creusant les fossés entre nos concitoyens, tournant le dos à leurs préoccupations essentielles et à la concorde civile.


Dans ces élections régionales, nous devons nous obliger, non à manipuler les peurs, mais à organiser une légitime confrontation de projets , signe de vitalité démocratique et de respect de nos concitoyens.

Slimane TIR

Partager cet article

Repost 0
Published by Slimane TIR - dans Vie Roubaisienne
commenter cet article

commentaires

Sprilibre 28/02/2010 11:53


"Conscience" a totalement raison sur le fond.

La méthode d'abattage est inadmissible.

A fortiori quand, comme la majorité des candidats de la liste Europe-Ecologie, on suppose, on est logiquement végétarien pour sa santé et par solidarité avec tous ceux du tiers-monde que le
carnivorisme rend malheureux ou tue

Bienheureux les musulmans végétariens ;-) b


Conscience 19/02/2010 16:48


Slimane, je suis d'accord avec vous sur ce que vous dites.

Mais les raisons qui me dérangent sont ailleurs (relisez le post juste avant le votre).

Avez vous des arguments à opposer ? Je n'ai jusqu'a present trouvé aucune réponse pertinente de fond sur ce probleme de la part des gens qui cautionnent ce rituel...


riyan 19/02/2010 04:40


Je me permets de donner mon opinion, en espérant que ça ne passe pas pour du racisme car ces sujets sont souvent polémiques et mal interprétés.

Et j'en vois encore une belle démonstration ici dans cet article où on préfère parler de "dérive électoraliste du maire", tout comme certains taxent d'office de racisme ou d'islamophobes ceux que
cette initiative dérange. Je mets donc les choses au clair : je ne suis pas raciste ni islamophobe ni rien d'autre qui se termine en "phobe". Et je suis croyant mais pas dans une case religieuse,
voilà peut etre ce qui va faire la différence. Explications :

Pour moi, ça pose probleme pour 2 raisons de fond :

- La 1ere c est sur la méthode d’abattage en elle meme. Pour ceux qui ne savent pas, il faut se renseigner, et c'est également le rôle des médias que d'informer il me semble. Voilà les faits : la
tête de l’animal doit etre tournée vers La Mecque, le nom d’Allah doit etre prononcé et surtout l’animal doit etre égorgé alors qu’il est encore pleinement conscient. Cela me choque car des
procédés d’abattages sont appliqués depuis plusieurs années dans les pays laïques pour réduire la souffrance des animaux (insensibilisation ou electronarcose) et il se trouve que le rituel
religieux INTERDIT d’utiliser ce progres qui permet de faire perdre conscience a l animal avant l’abattage, AU SEUL NOM DE DE LA RELIGION. Comment ne pas trouver cela choquant ? Est-ce acceptable
dans une société qui se dit "civilisée" ?
Voyons le probleme autrement. Dans certaines régions d'Asie certaines croyances veulent que plus l'animal a souffert avant la mort, plus tendre est la viande. Doit-on tolérer cela au nom de la
croyance et du rituel ? Voila la vraie question. Ma conscience d'homme libre et conscient me fait dire NON.

Alors que le hallal existe depuis toujours en France c est un fait. Et alors ? Cette raison suffit elle a ce qu on taise à jamais puisque on a deja laissé faire ? La réponse est NON encore une
fois. Ce genre d'argumentation est tout simplement malhonnete et ne sert qu'à masquer le malaise et à fournir des réponses toutes faites pour tenter de s'auto-convaincre soi meme que l on est
irréprochable. Tout comme les fausses accusations d'islamophobie ou de racisme qui pointent leur nez dès lors que des critiques pourtant SOUVENT (comme ici) JUSTIFIEES émergent. C'est affligeant.
Le vrai probleme ici, je le répète est que je trouve le rituel barbare à l'époque où nous sommes compte tenu des techniques que nous avons pour atténuer des souffrances inutiles. Y a t il une seule
réponse honnete à opposer à cela ? ... Peu de musulmans répondent la dessus en tout cas, c est mon constat. Sans doute parce qu ils sont face à un paradoxe qu ils n arrivent pas à resoudre.
Dommage.

Pourquoi je ne mange plus de sandwichs grecs ? Voila :

http://www.dailymotion.com/video/xba1z9_abattage-sans-etourdissement-la-rea_animals


- La 2e raison, c’est le probleme de laïcité. Des générations entieres se sont battues en France pour remettre la religion à sa juste place, c est a dire derriere la porte de chez soi et uniquement
la. Aujourd hui, ces offensives des religions et des communautarismes attaquent la loi de 1905 de toutes parts et je trouve ça tres grave. Car personnellement, si la France est ce qu’elle est,
c’est aussi en partie grace à des lois durement acquises comme celle de 1905. Penser que « chacun doit faire comme il veut » est tout simplement illusoire et relève de l’égoïsme pur et simple. Je
n’ai pas envie de voir fleurir dans mon pays des pratiques rituelles religieuses qui nient le progres humain et refusent l’utilisation de techniques modernes qui pourraient permettre moins de
souffrance. Non, je ne veux pas de ça et je ne peux pas accepter qu’on soit d’accord avec cela. Je suis choqué également qd je lis des propos du type « mais vous, rien ne vous empeche de manger
cette viande alors où est le probleme? ». Ceux qui affirment cela oublient juste de penser que c’est une question de principe. Si on pousse ce raisonnement jusqu’au bout, alors tout le monde
devrait manger de la viande hallal, issue d’animaux dont la tete a été tournée vers la Mecque et dont le nom d’Allah a été prononcé, puisque « cela ne gene personne et que les non musulmans non pas
d interdits spécifiques » ? Donc on peut imaginer des rayons complets de boucherie uniquement et 100% hallal chez Carrefour ou Auchan à l’avenir ? Croyez-vous vraiment que cela soit acceptable ? Un
tel raisonnement constitue une dérive grave sur ce qu’est « la démocratie » et « le fascisme ». Car le fascisme, c’est aussi imposer de force un point de vue, une idéologie. Par principe encore une
fois, jamais je ne me laisserais imposer une idéologie, dans mon assiette ou ailleurs. Car le fond du probleme, c est que l’idéologie pratique l’exclusion, en excluant de fait tout ce qui ne va pas
dans son sens. C’est exactement ce qui arrive avec le probleme dont nous parlons ici car si personne ne s’oppose à cela, à quoi aboutira l’idéologie ? Elle s’étendra tant qu’elle ne rencontrera pas
(ou pas trop) de résistance. Pour la viande hallal, ce type de restaurants ou cette viande viendra forcément à se répandre, si personne ne s’y oppose car les uns ne peuvent manger que cette viande,
et les autres n’y voient aucun inconvénient. Voila comme de telles idéologies fonctionnent dans leur essence et se développent. Je trouve cela tout simplement révoltant, voila pourquoi je m’y
oppose. Le racisme n’a rien à voir la dedans.

Pour conclure, je n’aime pas les dérives communautaristes en général, je trouve que cela revient à s’enfermer des des modes de pensée et si on y reflechit bien, il n y a aucune issue dans cette
perspective là, les issues sont condamnées et l'humanité ira droit dans le mur (et encore, c'est un euphémisme). C’est juste effrayant de constater que beaucoup d etre humains ne se posent pas les
bonnes questions de fond, les questions existencielles ou philosophiques, appelez ça comme vous voulez, et de constater qu’au lieu de cela, certains appliquent des regles sans se poser aucune
question sur LE SENS de ce qu’ils font, à très long terme car s'enfermer dans une pratique n'a aucun sens. Elle mène au cloisonnement de l'humanité, c'est révoltant. Et n'oubliez pas, je suis
croyant, et oui...


Slimane TIR 19/02/2010 11:34



Pour la pertinence du propos, il faut intégrer le fait que l ' établissement considéré n' est pas implanté dans un quartier périphérique ou " relevant de la politique de la ville ", comme on dit
pudiquement, mais dans le centre ville de Roubaix, qui quoi qu on puisse en penser, reste un secteur commercial, qui a une offre de restauration diversifiée et que le centre ville reste un espace
socialement et sociologiquement partagé.

L' essentiel, selon moi, réside dans le fait que cette diversité d' offre soit maintenue, promue, voire même publiquement encouragée, promue, voire même subventionée, le cas échéant. La puissance
publique et les moyens financiers de la politique de la ville ( de l' Etat, du Conseil Régional Nord Pas de Calais, de la Communauté Urbaine de Lille,  de la Caisse des dépôts..... ) n' ont
ils pas été massivement déversés sur l' opération Mac Arthur Glen, Géant et sa galerie commerciale (plus de 200 millions d 'euros )?.
Toutes les études de marché, y compris celles commandées par la ville, font état d' une insuffissance de l' offre de restauration, notamment le midi, face à la demande. l' offre est aussi très
faible en soirée, beaucoup trop faible pour une ville de 100 000 habitants.
En second lieu ,je crois que c 'est, enfin,  une sage décision d' avoir renoncé à l' idée loufoque d' un arrêté municipal, qui aurait eu toutes les chances d' être cassé pour excès de
pouvoir.
 Il n' aurait fait qu' ajouter une déroute judiciaire à ce  débordement d' électoralisme.

Cependant, la persistance voire l' entêtement dans la voie de la  judiciarisation de la question comme le fait Vandierendonck, candidat socialiste aux élections régionales, est EXCESSIVEMENT
DANGEREUX en raison même du motif qu' il invoque, curieusement , la discrimination, sur laquelle il joue à front renversé sur le mode : je défends une catégorie de consommateurs évincés ou brimés,
notamment ceux qui souhaiteraient consommer des produits à base de viande porcine.
Qu'il mobilise un ténor du barreau afin de donner un vernis de crédibilité à sa démarche ( en l' occurence Me F. BERTON )est une tactique classique.
Elle n' assure en rien que la cause, même sur cet argument soit gagnable. La HALDE examinera la question d' opportunité et transmettra peut être au Parquet......dans quelques mois, largement après
les élections régioanles. Je prends le pari, allez par exemple une caisse de bon bordeaux, qu il perdra aussi sur ce terrain. OK ?

Qunand on ouvre une boîte de Pandore, l' inattendu peut être au rendez vous!.  
Prenons un exemple qui est loin d' être farfelu : Qui empêcherait, n' importe quel quidam, d' aller s' installer, à 150 mètres du Quick en question,à la table d' une maison roubaisienne, comme "
Princesse Eugénie ", ou "le Pétrus," ou en face du Quick, à la brasserie le "Broutteux",  de commander par exemple une " choucroute hallal ", qu'on ne pourra  évidemment lui servir.
Ne pourrait il pas lui aussi, crier au scandale, à la discrimination, exiger que le Maire de Roubaix mobilise, à des fins privées voire spécieuses, les moyens de la ville pour défendre sa cause,
contre cet établissement qui n' aurait pas respecte ses modes alimentaires,et donc discriminé, en utilisant les arguments mobilisables dans la saisine de la HALDE.
Bonjour la folie furieuse, Encore heureux : nous sommes dans un pays de liberté, et je mise sur le bon sens de nos concitoyens pour ne pas en rajouter dans le ridicule.
L' image de notre ville en souffre dèjà assez comme ça.

Je pense que le  souci principal de notre commune doit être de garantir la liberté de choix, la diversité de l' offre, et de rechercher dans la sérénité et par la négociation les moyens d' y
parvenir.
En cette matière, il vaut mieux un bon accord, qu' un mauvais procès. Surtout un procès, perdu !

Slimane TIR


michel 18/02/2010 10:23


merci pour ce texte qui remet les choses en place , Roubaix souffre d une image qu elle ne mérite , le maire stigmatise une partie de ses concitoyens et cela n est pas très saint et intelligent de
la part d un maire qui est censé représente tous les roubaisiens!!

il est partit sur un terrain très glissant et on a comme l impression que c est un calcul électoraliste .

et puis dans ce climat sur le débat d identité, de burqua ,franchement c est toujours la même technique à la veille d élections !!
souvenons nous du 21 avril 2002....


Articles Récents