Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 16:41
Le Collectif régional Klimato appelle les Roubaisiens à descendre aujourd'hui dans la rue. Une première manifestation environnementale à Roubaix dans la pure tradition du Nord...


Une manifestation dans la pure tradition du Nord : avec un géant pour toucher le Sommet de Copenhague donc ! Le Collectif Klimato, « climat » en Esperanto, a choisi une langue universelle pour une cause qui l'est tout autant. Constitué dans l'urgence, ce groupe souhaite mobiliser les individus autour du Sommet de Copenhague qui se déroule du 7 au 14 décembre. « Il faut faire pression sur nos gouvernements pour qu'il y ait un accord réel à Copenhague, à la hauteur des enjeux afin de limiter, notamment, le réchauffement climatique à 2° », déclare Vincent Boutry, au nom de Klimato.

S'il est nécessaire de réduire les gaz à effet de serre, il convient également d'assumer une certaine responsabilité envers les pays du Sud : « Il faut aider les pays émergents à faire une économie propre et à adopter un autre modèle de développement car on va au-delà des scénarios les plus pathétiques », précise Vincent Boutry.



Pour cela, le Collectif organise aujourd'hui une manifestation citoyenne qui doit avoir une valeur protestataire symbolique. Elle débutera à 12h sur la Grand Place de Roubaix, en compagnie de Klimato, un géant fabriqué par Arcane, une association tourquennoise. Le cortège traversera ensuite la rue piétonne et se dirigera vers Eurotéléport. Il déploiera le drapeau climat et fera un tintamarre durant 350 secondes. Puis, les manifestants s'immobiliseront, le temps d'un « freeze » (un arrêt sur image), avant de rejoindre en musique, à 13h15, le Parc de la Teinturerie pour y planter un Gingko Biloba, l'arbre qui a repoussé à Hiroshima après le bombardement atomique. Finalement, un forum écologique sera organisé à 14h avant d'assister à une représentation de Sous le signe de Jonas, au théâtre Pierre-de-Roubaix.

Denise Bouchez, ancienne adjointe au maire chargée du développement durable, explique que « par l'éducation et la démocratie, on peut changer les choses. Par des gestes simples et des économies d'énergies, on peut avoir un impact fort et faire baisser le taux de gaz carbonique ». « C'est une urgence climatique, mais c'est également une urgence sociale, liée à la précarité énergétique. Cependant, les gens ne sont pas convaincus et ne vont pas au bout de cette logique », poursuit Myriam Cau, l'actuelle conseillère municipale responsable du développement durable (????? ). Cette manifestation est donc un message pour un changement de mode de vie et de consommation qui doit prendre le haut du pavé.w www.forumsecologienpdc.org - tél. : 03.20.78.5.72.
MARIE HARRAS > Correspondante locale

Partager cet article

Repost 0
Published by Nord Eclair - dans Vie Roubaisienne
commenter cet article

commentaires

Articles Récents