Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 18:11

affiche journée des 1000 espèces

 

 

 

 

 

MOUSCRON - L'Europe n'est pas qu'une institution mastodonte : elle finance aussi des projets concrets, notamment en faveur de la nature. Le « BiPS » en fait partie.

 

Ce samedi 29 et dimanche 30 mai, durant 24 heures, se déroulera la première « journée des mille espèces ». Cette opération de grande envergure donnera le coup d'envoi du projet BiPS. Autrement dit, « Biodiversité/eit Périurbaine/in de Stadsrand », une plateforme transfrontalière d'échange, de démonstration et d'évaluation des techniques de gestion écologique des espaces naturels et agricoles périurbains.

La nature ne connaît pas les frontières et la protéger sur un territoire et non sur un autre n'a aucun sens.

Lors d'une présentation récente au site Brussin, Françoise Declercq a expliqué brièvement le projet BiPS : lancé en septembre 2009, il se place dans le cadre du programme européen Interreg IV.

Il se déroule sur quatre ans et bénéficie de deux millions d'euros grâce au soutien du FEDER.

Une coopération de trois régions Le projet BiPS réunit sept partenaires belges et français : les villes de Mouscron, Comines-Warneton, Estaimpuis ; mais aussi la Province de Flandre Occidentale, Regionaal Landschap West-Vlaamse Heuvels, Hainaut Développement et Espace Naturel Lille Métropole.

Français, Wallons et Flamands ont déterminé quatre secteurs d'actions concrètes. Elles visent à renforcer la collaboration, mais aussi à informer la population.

En résumé, il s'agit d'observer l'espace naturel périurbain, d'organiser des formations bilingues, de sensibiliser et de mettre sur pied des campagnes sur le thème de la biodiversité.

Vice-président de la Communauté urbaine de Lille-Métropole, Slimane Tir, a mis l'accent sur l'importance capitale de ce projet dans une société de plus en plus urbanisée. « La biodiversité se joue aux portes de nos villes, mais aussi dans la tête des citoyens. Aujourd'hui, en Europe, 70 % de la population habite en ville. En 2050, ce pourcentage passera à 85 %. C'est pourquoi les décideurs doivent donner des moyens pour préserver la nature à proximité des zones urbaines. Un investissement rentable, tant sur le plan économique que social. » Ce week-end, le défi d'identifier mille espèces en 24 heures est la première action d'un programme de quatre années, riches de très nombreux échanges.

Partager cet article

Repost 0
Published by Slimane TIR - dans Espaces Naturels
commenter cet article

commentaires

Articles Récents