Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 17:27

A Wattrelos et Leers : une friche industrielle retourne à la Nature.

 Ouverture en mai du site PCUK.


Transformer une gigantesque friche industrielle en zone de nature est un travail de longue haleine surtout quand le site est fortement pollué.
Depuis cinq ans, Lille Métropole Communauté urbaine œuvre pour que, progressivement, le site de Péchiney Ugine Kuhlmann, installé sur le territoire des communes de Wattrelos et Leers, soit rendu à la nature.

Profitant de la remise en navigation du Canal de la Deûle à l’Escaut, cette reconquête écologique a reposé, aussi, sur le confinement des boues extraites du canal. Cette double opération exceptionnelle a nécessité 3 ans d’étude et quasiment autant de chantiers divers. Ce site est aussi un formidable laboratoire car, autour de 24 hectares déjà rendus à la nature depuis deux bonnes années, il reste des terrils de chrome et de phosphogypse qui font l’objet d’expérimentations pour réduire leur toxicité.

  Après une première saison d’ouverture, le site a du être fermé dans l’attente de l’ensemble des engagements des différents partenaires pour assurer une sécurité parfaite.

 

Aujourd’hui, l’ensemble des conditions administratives nécessaires à l’accueil du public est rempli :

 
Les services de l’Etat, (la DREAL) ont acté la requalification du site dès le 13 juin 2012.

 

L’Agence Régionale de Santé s’est prononcée favorablement pour l’ouverture au public le 6 décembre 2012.

 

Le même jour, la communauté urbaine a envoyé aux communes de Leers et Wattrelos la proposition de règlement d’usage du site que le conseil de communauté urbaine a adopté le 9 novembre 2012.

 

 Enfin, l’Agence de sureté nucléaire a donné un avis favorable à l’ouverture le 21 janvier dernier.( 2013).


La ville de Wattrelos devrait valider l’arrêté municipal traduisant le règlement d’usage dans le mois. C’est la dernière pièce du puzzle.

En ce moment, des travaux sont engagés sur le site : renforcement des clôtures entourant les zones encore interdites, mise en place de la signalétique réglementaire.

 

La faune et la flore n’ont pas attendu pour s’installer et, à la grande surprise des spécialistes de l’Espace Naturel Lille Métropole en charge de la gestion de cette réserve de nature,  très vite plantes et oiseaux ont pris leur aise.

 

Dès le printemps dernier, ce sont près d’une centaine d’espèces animales qui ont été dénombré dont des espèces rares dans la métropole.

Chez les oiseaux ont a vu arriver la Gorge bleue et les gravelots.

 Pour les plantes colonisatrices, une dizaine d’essences sont classées comme rares au niveau régional. Certes, on est encore loin des 22O espèces d’oiseaux connues sur le lac des Prés du Hem à Armentières mais le site est plus modeste et pas forcément adapté à tous les oiseaux d’eau.

 Il n’en reste pas moins que ce retour de la nature est rapide et spectaculaire. Les écogardes et la brigade verte suivent de près cette passionnante évolution.
 
D’ici le printemps, l’observatoire, qui a malheureusement, été vandalisé, sera refait et le couvert  végétal enrichi.

Le site restera encore fermé pendant près de 3 mois pour laisser à la flore et la faune le temps de s’installer plus durablement.

Une fête d’ouverture est prévue le dimanche 26 mai avec, en particulier, l’inauguration d’une signalétique pédagogique qui permettra aux visiteurs à la fois de connaitre le passé industriel du site et de mieux comprendre le retour de la nature en cours.


Partager cet article

Repost 0
Published by Slimane TIR - dans Espaces Naturels
commenter cet article

commentaires

Articles Récents