Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 14:03

J' étais ce matin sur l' aérodrome de Bondues pour participer en compagnie de Emmanuel CAU, Vice Président du Conseil Nord Pas de Calais, au lancement du  Plan forêt régional.

 

Une occasion d' entendre s' exprimer les engagements de citoyens, d' artistes, d' élus et d' institutions et de rencontrer le Collectif de sauvegarde du Parc de Croix Beaumont.

 

J' ai rappelé le volontarisme de Lille Métropole au travers de la politique ENM et Paysages. Près de 600 ha sur la période 2002/2015, soit prèsque l' équivalent de la forêt de Phalempin.

 

Occasion aussi d' écouter Jacques Bonnafé et Jenny Clève, la Ch'ti de l' étape, lire une proclamation et  de rire  de bon coeur, en l' entendant dire en " ronchonnant in petto" que ça aurait pû être écrit " en français. Eh oui Jenny " on a tous quelque chose de forestier..."

 

Slimane TIR.

 

 

 

« À la Sainte Catherine, tout bois prend racine ». C'est ce dicton qui a motivé le Conseil régional à choisir au lendemain du 25 novembre une présentation et un lancement public du Plan forêt régional déjà en action.

 

Le Plan forêt régional est un plan très ambitieux d'extension des surfaces boisées en Nord-Pas de Calais d'ici 2040.

 

Formidable gisement de richesses écologiques, économiques, sociales et patrimoniales, la forêt est un bien commun de l'humanité. Le Nord-Pas de Calais est pourtant la région la moins boisée de France. Ses massifs forestiers sont morcelés et les espaces boisés font défaut dans les zones urbaines et périurbaines alors que notre population est citadine à 85%.

Le Nord-Pas de Calais subit les conséquences des activités industrielles du passé, des développements des villes et des infrastructures.

 

Réhabiliter notre nature et redonner toute son importance à la forêt est donc un des projets phares de la Trame Verte et
Bleue. Le Plan forêt régional ambitionne de garantir une plusvalue environnementale mais aussi sociale et économique aux territoires et aux habitants de la région.

 

Dans un contexte de changement climatique, l'ambition est de renforcer la création de boisements, notamment pour anticiper les mutations. L'enjeu est d'accueillir, protéger, préserver la biodiversité en cohésion avec les autres milieux naturels, de renforcer la filière bois et d'améliorer la qualité de vie.

 

5 orientations pour un projet

 
-Développer la forêt urbaine et périurbaine (sur des friches, aux abords des zones d'activités)
-Renaturer les espaces agricoles en maintenant leur vocation de production et ainsi freiner l'étalement urbain et réduire l'artificialisation
-Créer des boisements de protection (eau, air...) pour limiter l'érosion et les polluants
-Renforcer et qualifier les massifs boisés existants
- Reboiser autant que possible les abords des routes et canaux

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Slimane TIR - dans Espaces Naturels
commenter cet article

commentaires

Articles Récents