Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

ZAPPING VIDEO

video Roubaix 2008

3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 16:46

 

 


Monsieur Martin Hirsch a passé deux jours de " vacances"( joli titre de Nord Eclair ) sur Roubaix à l'invitation de l'Université Populaire et Citoyenne. Martin Hirsch en visite dans les locaux de Pastelfm

Il a voulu rencontrer de nombreuses associations afin de prendre la "température ".
Il a été reçu notamment dans les locaux de Pastelfm pour une interview qui sera diffusée dans quelques mois, au moment ou il viendra assurer sa conférence. Martin Hirsch, en visite pour une interview, dans les locau

 


Je lui ai fait les honneurs de la maison Pastelfm et raconté l'aventure de notre radio associative trentenaire. Il s'est montré tres intéressé et même admiratif de cette aventure associative au long cours, dont le fil rouge est toujours "Diversite ET Citoyenneté". Encore plus d' actualité par les temps qui courent.

Au cours de la discussion avec les syndicalistes de Camaieu qui s'est déroulée dans nos locaux, est apparu très clairment notre divergence d'appréciation quant aux mécanismes  et aux conséquences de la mise en oeuvre du RSA.

Certes, le dispositif qui a succedé au RMI permet d'éviter la "trappe à chômage" en évitant les baisses de revenus directs ou indirects ( de transfert ) lors d'une reprise d'activité. Il permet donc d'envisager sur le plan psychologique comme matériel un retour à l' emploi , à condition bien sur, qu'il y ait offres d'emploi. Ce qui loin d'être le cas pour des raisons structurelles, une vraie difficulté pour la population de notre secteur.

 On pourrait même entendre l'argument selon lequel, ce dispositif permettrait une transition douce vers une logique d'évolution des rémunérations plus conforme a l'idée que l'on se faisait il y a encore peu de temps du " partage des fruits de la croissance"  ou des résultats de l'entreprise, au nom du " réalisme" ou du " pragmatisme " défendu par Martin Hirsch.

Mais surtout la divergence principale que je partage avec syndicalistes qui ont participé a cette rencontre, c'est la situation " surréaliste " dans laquelle certains de leurs collègues, détenteurs de CDI depuis plusieurs années ( 10, 12, 18 ans....)  contraints au complément de RSA car leurs salaires sont de fait bloqués aux alentours du SMIC.

Dans ce cas, il est évident que la politique salariale de cette entreprise joue au détriment de la hausse des revenus directs du travail.  Et que ce transfert sur le RSA ( donc la solidarite ) est un effet d'aubaine dont beneficie une entreprise qui est une belle affaire très profitable.

La perversion ainsi mise ainsi en evidence dans le système du RSA , résulte bien d'une stratégie que le père du RSA, réservé lors de la discussion,  reconnaît explicitement dans le billet qu'il publie sur son blog.

 Il en voit la raison dans le fait que la réforme du RA est inachevée car arrêtée en cours de route.

 (.....je leur ai dit que le rsa avait bon dos puisqu'il n'existe que depuis deux ans et que cela fait quinze ans qu'ils n'ont pas eu d'augmentation. s'il n'y avait pas le rsa, on prendrait d'autres prétextes : la concurrence internationale, le coût du travail, le poids des charges sociales. côté poids des charges.... )

Il convient tout autant du fait que la rémunération des dirigeants ou propriétaires de capital est " ahurissante" compte tenu de la profitable de cette société.

Certes légal, ces pratiques n'en constituent pas moins un abus insupportable. Car dans ce type de situation, les mécanismes de la solidarité nationale constitue une " niche sociale" pesant à la baisse sur les salaires et finançant directement un surcroît de bénéfice et de profits pour ses propriétaires.  


Nous aimerions voir le gouvernement s'occuper de ce type de situation avec autant d'énergie que certains de ses ministres ou soutiens politiques le font de la " dénonciation des tricheurs aux aides sociales ".piquet de greve devant Camaieu. Thierry Siwik delegue syndi

Avec  Europe Ecologie-Les Verts Roubaix, nous avons été parmi les premiers à soutenir en Janvier 2011 les revendications légitimes de l'intersyndicale de Camaieu, pour un meilleur partage des profits de cette société.avec Eva Joly, Place de la liberte

Eva Joly, notre candidate aux Présidentielles, avait fait le déplacement afin de renforcer ce soutien.

Depuis rien n'a vraiment changé, ni dans l'entreprise, ni dans la politique nationale.

Vivement 2012 !

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents