Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 23:19

Banderole en souvenir de Abderhamane, 9 ans mort noye accidROUBAIX / HOMMAGE

Une marche blanche pour Abdelrahman

De la mairie au canal, près de 80personnes ont marché pour rendre hommage à Abdelrahman, 9ans, mort noyé dans le canal, il y a deux semaines. De nombreux messages de sympathie ont été adressés au frère (ci-dessus), qui représentait la famille. De la mairie au canal, près de 80personnes ont marché pour rendre hommage à Abdelrahman, 9ans, mort noyé dans le canal, il y a deux semaines. De nombreux messages de sympathie ont été adressés au frère (ci-dessus), qui représentait la famille.
  

Hier après-midi, de nombreux Roubaisiens se sont retrouvés pour rendre un dernier hommage au jeune Abdelrahman mort noyé dans le canal de Roubaix, il y a 15 jours. Ce sont des copains du frère de la victime qui ont pris cette initiative, saluée par la famille et des gens du quartier.



AGNÈS POIZOT > agnes.poizot@nordeclair.fr
Des tee-shirts blancs, un ruban blanc, des roses blanches. C'était leur façon de rendre hommage à cet enfant de 9 ans, Abdelrahman, mort noyé le 10 mars dernier, après une chute accidentelle dans le canal de Roubaix.
« Je ne suis pas du quartier, je ne connais pas la famille, explique cette dame. Mais quand j'ai entendu qu'il y avait une marche blanche, j'ai trouvé normal de venir. Par solidarité. C'est dramatique. Tous les jours je partage ça sur mon mur Facebook ». Une autre confie qu' « elle a été secouée lorsqu'elle a appris l'accident ». Carole a souhaité venir avec sa fille Lucy. Elle était scolarisée dans la même classe qu'Abdelrahman à l'école Quinet-Bert à Roubaix. « Parler de ce qui s'est passé a été difficile, raconte la maman. Elle m'a demandé où était parti son copain. À l'école, la maîtresse a expliqué, une psychologue était aussi présente ».



« On pense à lui »
Tous ces gens - et parmi eux Slimane Tir, élu à Roubaix - se disent affectés par la mort du garçon « parti trop tôt » . Et hier après-midi, dans cette marche blanche, ils voulaient non seulement témoigner leur soutien à la famille, mais aussi réclamer plus de sécurité aux abords du canal. « Le canal est très grand, estime Sabrina. Il est très bien aménagé. Mais la sécurité n'y est pas. Je suis très choquée par ce qui s'est passé. Et ce serait bien de se dire qu'Abdelrahman n'est pas mort pour rien ». C'est aussi ce que pensent Abdel-Nacer et quelques copains du frère d'Abdelrahman qui ont organisé de A à Z cette marche blanche. Un parcours d'une bonne demi-heure, de la mairie aux bords du canal, où a eu lieu l'accident. « On voulait dire qu'on pense à lui », dit simplement Abdel-Nacer qui ne s'attendait pas à voir autant de monde. Il a mené Mohamed, son copain et frère d'Abdelrahman, vers les fleurs blanches, les bougies et les messages déposés au pied d'un arbre face au canal. « Ce sont eux qui ont tout fait, je n'ai rien à dire », estime Mohamed qui se dit pourtant touché par l'initiative. Discret et pas forcément à l'aise, le jeune homme, après une minute de silence et une prière, a remercié tout le monde d'être venu.
« C'est très dur, mais il faut accepter », glissera-t-il simplement sur le drame qui touche les siens.w

 

 

 

Une marche blanche, hier, pour le jeune Abderrhamane

dimanche 25.03.2012, 05:30  - La Voix du Nord

|  ON EN PARLE |

Hier, vers 13 h 30, une cinquantaine de personnes se sont réunies sur la Grand-place ...

 

de Roubaix, afin de participer à une marche blanche en soutien à la famille du jeune Abderrahmane, 9 ans, qui s'est noyé dans le canal de Roubaix.

Le tragique accident a eu lieu il y a deux semaines. Le samedi 10 mars, en début d'après-midi, sur les berges du canal de Roubaix, deux cousins s'amusaient sur l'un des pontons du quai de Toulon. L'un d'eux, Abderrahmane, est tombé à l'eau. Il n'a pas réussi à se hisser sur la rive et a malheureusement coulé à pic. Les secours appelés sur place n'ont rien pu faire. Les plongeurs ont remonté à la surface le corps sans vie du jeune garçon.

Suite à ce drame, plusieurs copains d'Abderrahmane ont souhaité lui rendre hommage et apporter publiquement leur soutien à sa famille en organisant la marche blanche d'hier. Parti de la Grand-place, donc, le cortège encadré par la police municipale, s'est rendu à pied jusqu'au canal, sur le quai de Toulon, où s'est produit l'accident.

Quelle sécurité au bord de l'eau ?

 

Parmi les participants, un peu plus nombreux à l'arrivée, se trouvait Slimane Tir, venu d'abord en son nom propre, « profondément touché par la mort du petit Abderrahmane », mais aussi pour « témoigner de la solidarité des élus de la communauté urbaine ». Abdel Nacer Nouri, un ami d'Abderrahmane, a pris les choses en main avec quelques amis proches, et a voulu aussi évoquer, sans lancer de polémique, la question de la sécurité au bord du canal, désormais remis en navigation. Cette portion du cours d'eau (le bief situé entre les rues de la Vigne et Ampère), est équipée de pontons en bois, qui donnent directement sur le canal, et de vieilles barres de métal sont visibles à certains endroits de la rive, en bordure d'eau.

Insuffisant, pour Mohamed, le grand frère d'Abderrahamane, seul membre de la famille présent hier. Sans insister, il faisait tout de même remarquer : « Regardez, il n'y a pas de quoi se rattraper au bord, pour un petit qui tombe à l'eau... » Avant de se disperser, la foule a respecté une minute de silence pour Abderrahmane, et ceux qui le souhaitaient ont également été invités à prier pour l'enfant. • W. H.

PHOTOS PATRICK DELECROIX

Partager cet article

Repost 0
Published by Nord Eclair Voix du Nord - dans Vie Roubaisienne
commenter cet article

commentaires

Articles Récents