Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 13:45

Intervention Slimane TIR

Président du Groupe Verts LMCU

Conseil du 5 Février 2010

Budget 2010

 

 

 

Depuis le Débat d’Orientations Budgétaire, plusieurs de nos demandes ont été intégrées.


Je ne ré aborderai pas le sujet de la taxe professionnelle dont la question fait aujourd’hui, en tous cas dans la majorité, l’unanimité.
Le point positif de ce débat pour notre groupe, relève de l’abandon de la hausse des tarifs des transports en commun.
 Un service dont l’accessibilité doit se généraliser à l’ensemble de la population pour lutter contre le réchauffement climatique, je reviendrai plus loin sur ce point.

 


Certes, ce budget dans sa globalité nous satisfait, ce qui nous amènera à le voter, car des efforts restent à fournir en matière d’offre, d’adaptation et de modulation des différents services rendus par la communauté urbaine de Lille à ses habitants, ainsi bien sûr que leur tarification.

 


Ainsi, notre premier souhait concerne la redevance assainissement :

nous devons aux habitants de LMCU et ce dès cette année d’envisager de mettre en place une tarification sociale de l’eau. Comme nous l’avions déjà noté au moment du débat d’orientations budgétaires, il est paradoxal de vouloir augmenter les tarifs de l’eau, quand la baisse de la consommation nous montre aussi que les habitants en font un usage de plus en plus responsable.

 

Nous savons le retour en régie sera difficile, et les négociations engagées singulièrement délicates avec le prestataire actuel. Nous souhaitons une clarification du calendrier et des conditions de retour dans la propriété communautaire des moyens de production et de distribution de l’eau. Nous pourrions aussi utilement nous inspirer du retour en régie de la distribution de l’eau parisienne.

 


Concernant la TEOM, le groupe les Verts LMCU est favorable à une hausse de la TEOM de 2%. Néanmoins, de la même manière que nous souhaitons un service mieux adapté à la problématique sociale pour l’eau, il faut dès maintenant envisager un passage à une redevance adossée au volume des déchets générés par les utilisateurs. Sachant que le meilleur déchet est toujours celui que l’on ne produit pas.

Pour cela, une étude sur les conditions du passage d’une taxe à une redevance doit être envisagée. Ainsi qu’une étude plus approfondie sur la collecte des déchets fermentescibles.


Concernant les transports en commun, notre collègue Dominique Plancke l’avais longuement évoqué lors du Débat d’Orientations Budgétaires,
 nous avons le devoir, tant pour les usagers actuels que pour les générations futures, de nous engager dans
de nouveaux investissements importants. Il faut doubler la ligne 1 du métro, c'est parti. Mais aussi accélérer et développer le plan bus en augmentant la capacité de la flotte de 25% dans le mandat, réaliser la totalité du plan des LIANES.

Nous soutenons la mise en place rapide d’une politique d’intégration tarifaire, une sorte de carte orange métropolitaine et régionale.


Nous restons soucieux de la qualité de la couverture des services de l’eau, des résidus urbains et des transports,

-si nécessaires à la vie quotidienne de nos concitoyens par temps de crise

-si nécessaires à un traitement équitable et équilibrée de l’ensemble de la population métropolitaine et de notre territoire.

 

 je vous remercie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents