Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 13:14

Slimane Tir : « Le non-cumul des mandats est une nécessité »

Par Corentin Dautreppe24/05/2012

Dans le cadre de l’accord de mandature PS/EELV, c’est Slimane Tir, et non Dominique Baert qui est investi dans la 8e circonscription du Nord. Le conseiller municipal EELV, favori des sondages, s’efforce de prôner l’unité, malgré la dissidence du député sortant.

Slimane Tir, invité dans l'émission "Politiquons" sur la chaîne Weo.Capture d'écran Youtube.

 

Vous êtes optimiste quant à votre élection, malgré le faible score d’Eva Joly dans cette circonscription ?

En 2007, Dominique Voynet avait fait 1,5%, et nous avons fait 19% aux élections municipales suivantes. L’élection présidentielle est globalement très défavorable aux écologistes, et une partie des électeurs a choisi un vote efficace pour assurer la pôle position de François Hollande.

Et puis il y eu l’arrivée de Mélenchon sur le flanc gauche, qui a davantage incarné l’alternative au PS que les écologistes. Cela s’explique surtout par une lassitude vis-à-vis de la politique de Nicolas Sarkozy. Mais maintenant, l’enjeu est de construire une majorité permettant le changement à l’Assemblée nationale.

Vous n’avez pas toujours soutenu le Parti socialiste, lors du dernier mandat municipal de René Vandierendonck notamment. Pourquoi ce revirement ?

De 2001 à 2007, c'est moi qui suis à l'origine de l’accord grâce auqel la mairie de Roubaix est restée à gauche. Ensuite,  M. Vandierendonck s'est allié avec le MoDem. Nous avons présenté une liste concurrente en 2008, mais avons continué de travailler en bon accord avec Martine Aubry à la Communauté urbaine. Je soutiens maintenant René Vandierendonck pour les sénatoriales, et lui fait partie de mon comité de soutien. Une nouvelle dynamique se met en place sur le territoire du roubaisis.

Si vous êtes élu, allez vous faire partie d’une majorité présidentielle ou bien garderez-vous une certaine indépendance vis-à-vis du Parti socialiste ?

Je suis candidat Europe écologie-Les verts, soutenu par le Parti socialiste, le Parti radical et le Mouvement des citoyens. Je suis donc inscrit dans un contrat de mandature. De nombreux élus socialistes me soutiennent, comme Martine Aubry, ce qui montre une volonté farouche de leur part de respecter l’accord entre les deux partis.

Vous n’êtes pourtant pas le seul candidat de la circonscription à vous réclamer de François Hollande, Dominique Baert également.

Le seul autorisé à utiliser le nom de François Hollande, les mots « majorité présidentielle » ou le portrait du président de la République, c’est moi. Dominique Baert peut faire les déclarations qu’il veut, son aventure reste strictement personnelle. Elle marque un refus du renouvellement de la vie politique. Je considère pour ma part que le non-cumul des mandats est une nécessité absolue. Quand on voit le score du Front national de Wattrelos, on se dit que la commune a besoin d’un maire à temps plein, pas d’un cumulard.

Les relations avec Dominique Baert sont totalement rompues ?

Quand je croise M. Dominique Baert, je suis courtois et civil et je le salue comme n’importe quel citoyen. Concernant son ressenti vis-à-vis de sa non-investiture, je considère que c’est une situation toujours difficile à vivre sur le plan humain et personnel, une situation que j’ai d’ailleurs connue en 2007.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by campagnes en nord - dans Campagnes électorales
commenter cet article

commentaires

Articles Récents