Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 17:47

 

 

Acte III de la décentralisation _ Lille Métropole Info n°102, Mai 2013 Contribution du groupe Europe Ecologie-Les Verts

 

A quand la fin du trou noir démocratique?

Avec le projet de loi sur la décentralisation, les communautés urbaines seront elles plus démocratiques? Et bien  non! Le changement ce n'est pas pour maintenant, ni pour demain d'ailleurs. Les conseillers de la communauté urbaine resteront choisis au sein des conseils municipaux et non pas élus directement par les citoyens.

Avec des compétences renforcées, les intercommunalités resteront un trou noir démocratique béant en excluant les citoyens de choix qui les concernent pleinement. Les enjeux d'agglomération sur la distribution de l'eau, les transports, le logement...seront encore évacués et confisqués dans nos 85 petits théâtres municipaux.

EELV affirme la nécessité du suffrage universel direct pour élire les conseillers communautaires. Mais au fait qui à Lille Métropole a peur du citoyen et de son bulletin de vote?

Eric Quiquet

1er Vice Président

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 17:29

 

 

 

 

 

Espace Rural et Monde Agric. (Gouvernance) _ Lille Métropole Info n°92, Mai 2012 Contribution du groupe Europe Ecologie-Les Verts

 

La préservation du foncier agricole nous concerne tous !

La France perd 200 fermes par semaine.

En dix ans, c’est l’équivalent d’un département français qui s’est artificialisé. Entendez : terres agricoles transformées en bitume ou en béton. Les pressions sont telles que le foncier agricole devient financièrement inaccessible pour les jeunes agriculteurs.

Pendant que les fermes disparaissent, la demande en produits locaux de qualité explose. Parmi les causes, les nombreuses insuffisances de notre agriculture mondialisée : l’industrialisation de notre alimentation, volatilité des prix, épuisement des sols, pollution des eaux, usage de produits phytosanitaires ou d’OGM.

Le politique ne peut faire l’impasse de tels enjeux.

EELV se félicite des actions mises en place, à notre échelle, pour y faire face : acquisition de terres, accompagnement des exploitants et des associations, développement des AMAPs ou encore promotion du bio dans les cantines.

Car savoir ce que nous mangerons demain n’est pas un sujet à prendre à la légère.

 

Christiane BOUCHART

Conseillère communautaire

 

 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 17:45

 

 

Nocturne du Grand Boulevard _ Lille Métropole Info n°101, Avril 2013 Contribution du groupe Europe Ecologie-Les Verts

 

D’année en année, la nocturne du Grand Boulevard rassemble plus de métropolitains pour faire du sport ou profiter de bœufs musicaux qui parsèment le parcours.

Le contraste de cette fête vespérale est grand avec la circulation quotidienne bruyante et polluante qui coupe les villes et limite la mobilité des piétons, des cyclistes et des bus urbains.

Les élus écologistes défendent la remise à niveau du grand boulevard et la fin de cette phase autoroutière.

En attendant cette ambition énorme, le fonctionnement des carrefours doit rompre avec la priorité aux voitures individuelles et donner la priorité aux tramways. Il est stupéfiant de voir ceux-ci céder le passage aux automobiles. Sur la piste cyclable, on peut passer vingt secondes toutes les cinq minutes… En dehors des heures de pointe, hormis cette priorité au Mongy, le régime des feux doit également être remplacé par des « zones de rencontre » avec priorité à droite… Pour que tous les jours "la diurne du grand boulevard" privilégie la mobilité active et collective !

 

Philippe Tostain

Conseiller communautaire

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 17:42

 

 

Fantastic _ Lille Métropole Info n°100, Mars 2013 Contribution du groupe Europe Ecologie-Les Verts

 

Un bilan prometteur ?

A l’heure du bilan, cette nouvelle manifestation aura coûté environ 12 millions d’euros. Une somme très importante… Trop ?

Cette dépense, assumée pour partie par Lille Métropole ne doit pas être prise en charge au détriment d’autres politiques communautaires, mais au contraire en appuie au dynamisme et à la diversité de l’activité culturelle du territoire. C’est ainsi que Lille Métropole doit prendre toute sa place, parmi les mécènes et les autres collectivités, dans la réalisation de ce festival.

Le budget alloué doit être garant d’une culture de proximité, accessible géographiquement et financièrement à tous les habitants de Lille Métropole, tout au long de sa programmation mais également au-delà, d’abord en terme de retombée économique pour les acteurs culturels du territoire, ensuite pour les habitants pour qui les découvertes, les pratiques et les consommations culturelles, doivent devenir pérennes.

C’est de cette manière que nous rendront justifiables les coûts d’un tel évènement, et donc son succès.

 

 

Malik IFRI

Conseiller communautaire délégué

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 17:39

 

 

 

Assainissement (station de Marquette inaugurée le 14 fév. 2013) _ Lille Métropole Info n°99, Février 2013 _ Contribution du groupe Europe Ecologie-Les Verts

 

 

Construite il y a plus de 40 ans, la station d’épuration de Marquette est la plus ancienne et la plus vétuste de notre métropole.

C’est pourquoi, en décembre 2008, LMCU a décidé de mettre en chantier sa rénovation par une mise aux normes de cette infrastructure, n’étant plus adaptée aux réglementations en vigueur.

C’est un élément de la politique communautaire en matière d’assainissement comme de compléter le réseau d’assainissement et de lutter contre les inondations afin d’atteindre un bon état écologique des eaux.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, compte tenu de la multiplication des phénomènes climatiques anormaux, nous devons proposer des alternatives, en terme de lutte contre les inondations, à la construction de toujours plus de bassins de rétention d’eau, dont on ne connaît pas l’efficacité à terme. LMCU doit également développer les techniques plus respectueuses du cycle naturel de l’eau comme les noues, les systèmes d’infiltration à la parcelle, les toitures végétalisées et la récupération d’eau de pluie.

 

Vinciane Faber

Conseillère communautaire

 

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 12:56

Budget Primitif 2013 _ Lille Métropole Info n°98, Janvier 2013

Contribution du groupe Europe Ecologie-Les Verts

 

 

Notre groupe est attentif aux transports collectifs, au logement, secteurs déterminants  pour  la transition écologique et résoudre les difficultés à se déplacer, se loger, se chauffer.

 

Ils sont au cœur du droit concret à la mobilité pour tous, d'un toit pour chacun, après le nouvel échec des discussions sur le climat.

 

Les marges budgétaires sont étroites.

Nous devons nous astreindre à une sobriété fiscale, mais nous n’oublions pas qu’elles résultent des errements des emprunts toxiques, du coût considérable du Grand Stade.

 

Nous  affirmons  que les transports en commun et les logements sociaux doivent être considérés comme des biens essentiels et sortir du champ de l’augmentation de la TVA, prévue par le gouvernement pour janvier 2014.

Une nouvelle hausse serait  un obstacle très important pour la réalisation de nos objectifs.

 

Nous demandons l'application dès 2013 de la tarification des transports en commun, basé sur le quotient familial, ainsi que  la mise en chantier effective d’une tarification sociale de l’eau.

 

Slimane Tir

Président du groupe EELV

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 17:51

 

 

 

Accueil des Roms_ Lille Métropole Info n°97, Déc. 2012 (Thème du numéro : Habitat) Contribution du groupe Europe Ecologie-Les Verts

 

Roms : ballotage ou réelle prise en charge ?

 

L’offre d’hébergement d’urgence reste insuffisante sur la métropole. Les Roms, réfugiés économiques et climatiques, font partie des publics éligibles à ces hébergements mais sont encore trop en marge du système d’insertion en France, en raison notamment des mesures européennes transitoires qui contrarient leur droit à un titre de séjour et de travail.

Les élus EELV approuvent la solution réaliste de l’aménagement de terrains d’accueil provisoires envisagée par Lille Métropole depuis novembre 2010 et la confirmation délibérée le 29 juin dernier.

Malgré ces décisions positives, les risques d’évacuation sans autre alternative qu’une nouvelle errance demeurent sur certains sites.

Les camps spontanés, conformément à la circulaire interministérielle arrêtée cet été, doivent être accompagnés afin d’apporter des solutions d’insertion ou de retour durable vers les pays d’origine avant toute évacuation de site.

 

Malik Ifri

Conseiller communautaire délégué EELV

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 23:13

 

 

EELV LMCU - Victimes de l’amiante, la double peine.


 

Après le coup dur de la décision de la cour d’appel de Douai, le 27 octobre dernier, ordonnant le remboursement d’une partie des indemnités versées par le FIVA aux victimes de l’amiante, les élus EELV ont  interpellé Xavier Bertrand, Ministre de la Santé, du travail de l’emploi et de la santé  afin qu’il demande au FIVA (fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante) de renoncer à réclamer les sommes en questions.

 

En effet, suite à un jugement en cassation qui a rouvert les procédures, cette nouvelle décision inattendue de la cour d’appel menace de bouleverser le quotidien de plusieurs familles.

Ces sommes aujourd’hui jugées « trop perçues » n’étaient pas un bonus, elles résultaient du principe, original en l’espèce mais simple, qu’à un certain pourcentage d’incapacité avérée (même faible) corresponde le même pourcentage de la rente annuelle versée (et non la moitié comme l’avait proposé le FIVA).

 

Ces personnes sont aujourd’hui appelées à rembourser des sommes qu’elles ont dépensées, ce qui risque de les plonger dans une situation de précarité aggravée, alors
ont déjà hypothéqué leur santé au travail et que leur avenir est bien sombre.

 

Aux décisions rendues le 27 octobre 2011, risquent de venir s’ajouter de nouveaux jugements, pouvant concerner jusqu’à 300 personnes dans le Nord Pas de Calais. C’est un coup dur pour une région durement éprouvée sur le plan économique, social et sanitaire.

Nos parlementaires sont intervenus, sous forme de courriers, en séance ou par le biais des questions au gouvernement.


A leur demande de renoncement des sommes par le FIVA, au nom des écologistes, j’ajoute mon indignation de savoir que cet organisme se retourne vers les victimes pour résorber ses problèmes financiers, en lieu et place de se retourner vers les employeurs, coupables d’empoisonnement à l’amiante.

 

Le ministre Xavier Bertrand s’est pour l’instant contenté d’un insatisfaisant “les situations seront examinées au cas par cas”.

Pourtant, un autre jugement, rendu par la cour d’appel d’Amiens, quelques jours après celui de la cour d’appel de Douai, pouvait laisser espérer que la jurisprudence ne se fasse pas sur le dos des victimes de l’amiante.

 

L’arrêt Crinon stipule en effet que la décision de la cour de cassation (à l’origine des nouvelles procédures entamées par le FIVA) ne portait pas sur la linéarité de l’indemnisation (la règle qui veut qu’à un pourcentage d’incapacité corresponde le même pourcentage d’indemnisation) et par conséquent ce point ne pouvait faire l’objet d’un nouveau jugement de la cour d’appel.

 

Par ailleurs, à Turin, le célèbre procès Eternit se terminait… par la réquisition de 20 ans de peines de prison pour les responsables de la société Eternit. Le jugement est attendu pour 13 février 2012. Les responsables de la contamination par l’amiante peuvent donc être jugés.

16 décembre 2011 : autre instance, autre pays, autre résultat. La cour d’appel de Paris annule la mise en examen des anciens dirigeants d’Eternit “en raison de l’insuffisance de précision sur la période de temps couvrant les faits reprochés, ainsi que sur l’absence de spécification des lois invoquées pour justifier la qualification des mises en examen”.

Les associations de victimes de l’amiante du Nord Pas de Calais restent mobilisées : l’ARDEVA et l’ANDEVA organisaient une réunion publique à Dunkerque ce lundi 19 décembre.

 

Bernard Despierre

Groupe EELV Lille Metropole Conseil du 23 Mars 2012

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 18:25

Tribune de Lille Métropole Infos de Janvier 2012, consacrée au Budget 2012

 

EELV a voté un budget de résistance,  volontariste, qui se préoccupe de l’essentiel et du quotidien. En matière de transports, nous voulons créer les conditions réelles d’un droit à la mobilité pour tous, indispensable à la conciliation des objectifs écologiques et à la situation sociale de chacun. Une nouvelle tarification  plus juste, fondée sur les revenus, sera mise en place en 09/2012.

Notre dette a été gangrenée par des produits financiers toxiques et les mesures prises depuis 2 ans vont dans le bon sens.

Dans un contexte de crise, notre groupe rappelle l’inégalité structurelle entre les vendeurs « stock-optionnés » de produits financiers complexes et les collectivités locales. Nous soutenons la mise en cause de la responsabilité des banques devant les tribunaux.

Nous avons proposé un nouvel instrument : exiger de nos partenaires bancaires la communication annuelle du détail de leurs activités dans les paradis fiscaux, pour lutter contre le blanchiment d’argent, la corruption, la fraude fiscale.

                                                                                                                                                      

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 01:19

 

 

                        CONSEIL COMMUNAUTAIRE JEUDI 8 DECEMBRE 2011

BUDGET GESTION DE LA DETTE ET TRESORERIE EN 2012

Intervention Slimane TIR – Président du Groupe EELV LMCU -

 

 

Depuis notre débat d’orientation budgétaire du 21 octobre 2011, la situation sociale et économique du pays, de notre région s’est encore dégradée.

Nous constatons chaque jour, à quel point, le capitalisme financier « débridé » et la « folie » dérégulatrice  joue contre les peuples.

Nous rappelons, à quel point, une politique dogmatique d’appauvrissement de l’Etat signifie désormais austérité accentuée et très mal répartie.

A quel point aussi des choix politiques nationaux ont privé  notre établissement des moyens de son autonomie fiscale et obère notre capacité à préparer l’avenir.

Vous nous proposez  le budget d’une agglomération qui résiste, d’une agglomération qui n’abandonne pas ses ambitions car nous maintenons notre engagement résolu dans le développement durable, le soutien à l’activité économique, et le choix de privilégier « l’essentiel » pour nos populations.

Notre groupe votera donc le budget 2012.

Nous voulons notamment souligner l’effort volontariste dans le développement des transports collectifs  confirmé  et fortement engagé sur la densification du réseau.

Nous créons, là, les conditions effectives de l’exercice d’un droit à la mobilité pour tous, si nécessaire à la démonstration de la conciliation entre objectifs écologiques de réduction du CO² et objectifs sociaux.

Nous le faisons, Madame la Présidente, au moment même où l’Etat annonce son renoncement définitif à l’autoroute A 24.

Dans ce contexte de difficultés, c’est un symbole bienvenu et une approbation, certes involontaire,  de nos choix.

Je veux aussi souligner, l’importance du travail engagé par notre collègue Eric QUIQUET qui prépare avec ardeur pour septembre 2012, le deuxième plan bus du mandat (2 millions de Km/bus supplémentaires) ainsi que le  très délicat travail sur la refonte tarifaire.

Plus que jamais, nous devons veiller à proposer un système juste,  équitable, conjuguant pour toutes les populations de notre métropole (salariés, séniors, étudiants, lycéens, collégiens) droit à la mobilité et contribution effective sur la base des revenus, attentif à la situation des plus modestes. Il sera formalisé avant l’été 2012 pour une mise en place en septembre 2012.  C’est une bonne nouvelle et une réponse aux postures schizophréniques.

 

Sur la dette, le rapport de la Chambre Régionale des Comptes revient d’une façon précise et détaillée sur les constats de carence et de dysfonctionnements que nous avions dressés dans ce conseil en 2009, après l’éclatement de la crise des « subprimes ».

Nous nous sommes donnés, à cette époque un instrument de pilotage, d’encadrement et de contrôle du processus technique et politique de la gestion de la dette et de la trésorerie.

Nous en constatons maintenant les effets positifs. Nos efforts vont dans le bon sens.

 

Notre groupe veut rappeler avec force :

 

-L’inégalité structurelle entre les vendeurs « commissionnés » ou  « stock-optionnés » de produits financiers complexes et notre capacité d’établissement emprunteur.

-Les responsabilités des banques et établissements financiers qui se sont adonnés à des « abus de faiblesse ». Nous soutenons la décision prise de mise en cause des responsabilités devant les tribunaux.

-Nous dénonçons, avec beaucoup d’autres familles politiques, le pouvoir exorbitant des agences de notation, qui semble désormais avoir un droit de vie et de mort sur les politiques nationales en Europe, comme sur le sort des peuples.

-Nous avons proposé d’aller plus loin, dans la transparence et le contrôle public des activités financières, en nous donnant un nouvel instrument. C’est pourquoi, nous sommes satisfaits que cette délibération reprenne l’essentiel de notre vœu relatif à la lutte contre le blanchiment d’argent, la corruption et la fraude fiscale, notamment en exigeant de toutes les  banques partenaires la communication annuelle du détail de leurs activités dans les paradis fiscaux ou territoires non coopératifs.

 

 

Merci. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents