Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2007 1 24 /12 /décembre /2007 14:23

J' ai décidé que la biodiversité serait le thème principal de l' année 2008 pour l' Espace Naturel Métropolitain. Cette question essentielle pour  l' avenir de la planète, de l' agriculture et donc de l' humanité a été le parent très pauvre du Grenelle de l' Environnement.

"Jean Louis B., petit diseux, petit faiseux.... "Pendant que certains batteront la campagne et les pavés, il faudra sensibiliser et alerter sur le sort des butineuses et leur rôle fondamental dans la chaîne de la reproduction végétale.

L' abeille sera en couverture du carnet de l' explorateur. A défaut d' offrir des ruches pour sensibiliser, le miel se fait rare et comme beaucoup d' entre nous détestent le vinaigre, on offrira pour la nouvelle année  des nichoirs  à monter en famille, réalisés par des associations d' insertion.
Devenez tous acteurs de la biodiversité

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 16:47


la decidéela Décidée tient son nom de la première péniche ayant apporté du charbon du bassin minier à Roubaix. Au cours d’une balade d’une heure, La Décidée vous emmène sur le bief de partage des eaux 
du canal de Roubaix. Tout en profitant du paysage insolite de cette voie d’eau au coeur de la ville, vous découvrez, contés par le capitaine, son histoire, son patrimoine, sa flore et sa faune.

La Décidée est un bateau insubmersible pouvant accueillir jusqu’à 18 personnes en plus des deux membres de l’équipage. 
Ce fut aussi le nom de la revue du Collectif des Associations qui se sont fédérées pour imposer la sauvegarde du Canal au milieu des années 90. Les pêcheurs, les comités de quartier de Roubaix, les militants écologistes et verts y ont beaucoup contribué sous la houlette notamment de Vincent  BOUTRY. 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 13:44

Installation du Conseil consultatif métropolitain des usagers
auquel ont assisté près d' une centaine d' associations

 

Vendredi 14 décembre 2008

 

Mon collègue Joël DUVAL vous a présenté les grandes lignes de notre action et comment le syndicat mixte a toujours fait une place importante au mouvement associatif. Tout à l’heure, Pierre DHENIN illustrera cet aspect particulier pour alimenter notre débat.

Je voudrai, pour ma part, vous donner quelques informations fondamentales sur notre action et surtout dans quel esprit nous la menons depuis l’automne 2002.

 

L’Espace Naturel Lille Métropole est un établissement public spécialement créer pour mettre en œuvre la trame verte prévue au schéma directeur de l’arrondissement de Lille. Nous nous appuyons sur une charte signée, en février 2004, avec les principaux partenaires institutionnels : l’Etat, la Région et le Département du Nord. Une autre convention a également été signée avec les Voies Navigables de France.

 

Cette démarche s’intègre dans différentes échelles : le respect du maillage européen, national et régional de corridors écologiques, le réseau européen de vélos routes et voies vertes, l’échelle paysagère régionale et transfrontalière, l’échelle plus locale des échanges entre sites naturels.

 

Notre action se fonde sur cinq principes majeurs :

 

- Répondre aux besoins de nature et d’espaces de proximité de ses habitants en leur proposant un réseau d’espaces variés;

- Augmenter sensiblement la place de la forêt dans l’aire métropolitaine ;

- Améliorer la qualité paysagère de la métropole lilloise en valorisant les identités naturelles et culturelles du territoire ;

- Maintenir ou réaliser des continuités écologiques et paysagères entre les espaces naturels, tout en favorisant les modes de déplacements doux ;

- Protéger, gérer et restaurer les sites naturels à haute valeur écologique et créer des corridors biologiques afin de renforcer la richesse faunistique et floristiques.

 

Plus largement, la démarche “ objectif métropole verte ” vise à protéger durablement les ressources et maîtriser les pollutions et les risques naturels.

 

Etablissement public, l’Espace Naturel Lille Métropole gère aujourd’hui plus de mille hectares de nature au sein du territoire de la communauté urbaine.

 

Les missions statutaires de l’Espace Naturel Lille Métropole concernent la gestion, l’animation, la concertation et la communication. Lille Métropole Communauté urbaine conserve, sur son territoire, la gestion du foncier et l’initiative des investissements lourds.

 

Le syndicat a pu mener à ce jour plusieurs opérations importantes  qui toutes tournent vers la reconquête écologique et paysagère.

 

Actuellement, c’est par exemple, le considérable chantier de revalorisation du Canal de Roubaix.

Le long de la basse Deûle, entre Lambersart et Delémont, nous avons créer des chemins et surtout renaturer les berges.

Le Parc de la Deûle est parti de quelques friches qui sont devenues un vaste espace naturel de plus de 350 ha et qui s’agrandira encore.

 

La qualité du travail écologique réalisé là, nous a d’ailleurs valu le prix national du paysage 2006 attribué par le Ministère de l’écologie.

 

Nous lançons également la construction d’un centre d’interprétation faune flore à Santes, au cœur du parc de la Deûle, pour lequel nous envisageons d' atteindre les 16 cibles, y compris celle relative à la biodiversité. Nous devrions l’ouvrir en 2009.

 

Sur le val de Marque, il s’agit surtout de relier les espaces entre eux par des voies vertes. Nous avons aussi requalifié les abords du lac du héron et nous projetons, en 2008, la construction d’un centre technique qui sera en architecture passive et énergie positive.

Ce ne sont là que quelques exemples. J’aurai pu vous parler aussi de la démarche particulière que nous avons, depuis avant même la création de l’ENLM en direction du monde agricole. En tout domaine, nous nous efforçons d’être cohérents et responsables en matière de développement durable.

 

Au cours de l’été dernier, nous avons mené une série de sondages autour des sites que nous gérons. En conclusion à mon intervention, je voudrai juste attirer votre attention sur quelques opinions et pratiques qui peuvent nourrir notre débat.

Vous pouvez constater que la connaissance des espaces naturels et espaces verts a évolué au cours des années.Nous avons pu aussi constater que la gestion différenciée était, finalement, tout à fait bien acceptée sur le terrain mais que de nouvelles inquiétudes se faisaient jour

 

Entre 2002 et 2007, l’image globale des espaces naturels métropolitains a plutôt progressée. Les promeneurs sont sensibles à des aménagements qu’ils trouvent globalement favorables à l’idée qu’ils se font de la nature.

 

Plus significatif encore, on constate une forte soif de « découverte de la nature ». L’évolution est très significative en 5 ans. Elle passe du sixième rang de préoccupation au premier ! Et cette tendance se confirme encore quand on interroge sur la demande d’animations. Autre surprise, c’est également la forte demande d’information sur les techniques écologiques applicables dans la construction et la vie quotidienne.

 

AU final, les promeneurs de nos espaces ont des demandes assez réalistes. Nous retiendrons surtout le problème posé par les chiens en liberté mais aussi l’émergence nouvelle d’une demande de location de vélos sur les sites et surtout, une grande attente de participer à la vie de ces sites. C’est sûrement le plus grand changement d’attitude révélé par cet ensemble de sondages.

 

Hier consommateur, le promeneur souhaite de plus en plus être acteur de la préservation de son environnement.

 

En conclusion à cette première séance du Conseil Consultatif Métropolitain des Usagers, 
je voudrai esquisser rapidement quelques perspectives d’avenir.

Aujourd’hui, la politique Espace Naturel Métropolitain menée par Lille Métropole Communauté urbaine est arrivée au bout des principaux grands projets initiés au cours des années 90. 
De nouveaux territoires sont en cours de définition et concerneront
plus de 2 600 ha, venant s’ajouter au 1 200 que nous gérons déjà.
Cette politique doit aussi se traduire par de nouveaux budgets à moyen et long terme. Nous avons aussi entrepris une vaste réflexion sur les vélo routes et les voies vertes qui sont les liens indispensables de cette grande trame verte ( 250 KM ) . Là aussi les études arrivent à leur terme et dès 2008 nous pourrons entreprendre quelques chantiers pilotes.
Le syndicat anime également une réflexion associant 23 intercommunales françaises et belges pour la constitution d’une grande trame verte et bleue transfrontalière. L’inventaire des projets, la rédaction d’une charte commune, un travail d’assemblage et de mise en cohérences sociale et environnementale des projets a été mené.

Ce travail laisse présager la possibilité de doter cette vaste aire métropolitaine de 12 000 hectares de nature retrouvée dans les dix prochaines années.

 

Dans la gestion quotidienne, le syndicat doit trouver de nouvelles réponses à la fréquentation de plus en plus importante des sites. Le syndicat doit pouvoir répondre à l’impérieuse nécessité de mettre en place un observatoire pouvant mesurer l’impact de cette politique d’espace naturel en termes économique, social et écologique dans les toutes prochaines années.

 

Un projet transfrontalier réunissant les communes belges de Comines, Mouscron, Etaimpuis, Hainaut Développement, la région de West flanderen, le parc belge des monts de Flandres et l’Espace Naturel Lille Métropolitain, a été déposé pour le programme Interreg IV. S’il est retenu, il sera ouvert au monde associatif.

 

Sur ces différents points, l’ouverture internationale, les échanges avec les voisins belges mais également anglais, hollandais et allemands, est une source importante d’innovations possibles.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 12:42

Ce mercredi 12 Décembre, belle cérémonie au Bois de Boulogne, Maison de France  agence spécialisée dans la promotion touristique nous accueillait pour une nouvelle distinction bien méritée. Cette fois, il s' agit des Etoiles de l' Acceuil pour Mosaic, le jardin des cultures.Elle m’a été remise par le Secrétaire d’Etat au Tourisme et 
à la Consommation, Monsieur Luc CHATEL. Une belle étoile en cristal.

 

Les Etoiles de l’accueil récompensent la volonté d’innovation et de créativité en matière d’accueil. MOSAIC a été sélectionné par le Comité Régional de Tourisme et le Jury National l’a retenu pour la région Nord  / Pas de Calais.

 

MOSAIC a concouru en mettant en avant les différents outilspouvant faciliter l’accessibilité à tous les visiteurs : voiturettes électriques pour les personnes à mobilité réduite, textes en braille, anglais, néerlandais et français, mise à disposition
 gracieuse d’audioguides dans les trois langues, animations pour la famille, les groupes, les enfants etc…

Cette manifestation très chaleureuse, au cours de laquelle j’ai eu le plaisir de revoir et d’échanger avec Monsieur BOUKKAZ, conseiller technique chargé de l’inclusion des 
personnes handicapées au cabinet de Monsieur Bertrand DELANOE.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 16:42

La construction du Canal de Roubaix et de la Marque urbaine débute en 1827.
 Le canal doit permettre un approvisionnement régulier en eau et en charbon pour le fonctionnement des machines à vapeur des usines textiles alors en plein essor. Il est question de canaliser la Marque de Marquette à Croix et de prolonger ce tracé jusqu’à Roubaix puis Wattrelos et la Belgique.
 
Le tracé sera modifiéà de nombreuses reprises. Les effondrements successifs du tunnel devant relier Croix à Roubaix sont à l’origine de l’abandon de ce tracé et de la création du Parc Barbieux. 

La jonction entre la Marque et la frontière belge prendra finalement la forme d’un 
tronçon à ciel ouvert passant entre Roubaix et Tourcoing et doté de 10 écluses permettant aux bateaux de franchir" la montagne de Roubaix ".

 

Un passé industriel
Ce n’est qu’en 1877, 50 ans après le lancement des travaux, que le canal est ouvert à la navigation. Un bateau français, chargé de charbon du bassin minier, arrive à Roubaix. Il se nomme " La Décidée ". Le canal acquiert sa morphologie actuelle en 1893 avec l’achèvement des travaux de l’embranchement de Tourcoing.

 

Une liaison Deûle-Escaut
Le canal de Roubaix, prolongé en Belgique par le canal de l’Espierre,  et en France par la Marque urbaine, relie les bassins de la Deûle  et de l’Escaut. D’une longueur totale de 28 kilomètres, il traverse les communes de Marquette-lez- Lille, Marcq-en-Baroeul, Wasquehal, Croix, Tourcoing, Roubaix, Wattrelos, et Leers. Il franchit la ligne de partage des eaux (soit un dénivelé de plus de 20 mètres) grâce à une série de 15 écluses, dont 2 sur la Marque canalisée, 10 sur le canal de Roubaix et 3 en Belgique sur le canal de l’Espierre. Le canal est bordé d’une succession de paysages
 variés : industriel, urbain, agricole.

Un canal abandonné qui renaît progressivement...
Depuis 1984, les écluses et ponts mobiles restent fermés à la navigation. Sous la pression des pêcheurs, toujours mobilisés, et du " collectif canal ", regroupement d’associations d’usagers, ce lien Deûle Escaut renaît progressivement. Le canal de la Deûle à l’Escaut devient, aujourd’hui, un lieu de vie et de loisirs.

 La " coulée verte et bleue " se met en place progressivement..

Un lieu de vie pour les riverains et promeneurs : ils sont de plus 
en plus nombreux à profiter des berges aménagées et entretenues.Un lieu de vie pour la faune et la flore. Elles reconquièrent progressivement des espaces oubliés ou délaissés. La présence de nombreux oiseaux, y compris sur la Marque urbaine, 
témoigne d’une certaine qualité d’eau.

Le projet de reconquête urbaine et de rénovation des berges du canal est en marche. Il est accompagné d’un projet de remise en navigation qui a commencé avec une première phase de travaux réalisée au cours de l’année 2000 avec l’aide de fonds européens.
La seconde phase de travaux est soumise également à l’obtention de fonds européensLes nombreux partenaires techniques et financiers du projet, 
Voies Navigables de France, Lille Métropole Communauté urbaine,le Ministère de l’équipement et des transports wallon, Le Conseil Général, le Conseil Régional, l’Agence de l’eau, travaillent sur les suites du projet : la remise en mobilité des ponts et écluses, l’aménagement du chemin de halage, les plantations, le paysage, etc.

La remise en navigation nécessite également le dragage du canal de Roubaix et de la Marque. Les boues seront déposées sur les communes de Wasquehal, Leers et Wattrelos, pour, à terme, recréer des espaces de nature.

L’Espace Naturel Lille Métropole favorise également l’insertion sociale et professionnelle. En effet, l’ensemble des travaux d’entretien et de gestion est réalisé par des chantiers écoles constitués de personnes en grande difficulté, qui retrouvent sur les berges du canal un cadre de travail.
Progressivement, les chantiers écoles permettent de recréer un lien social avec les riverains et les promeneurs grâce à leurs interventions quotidiennes offrant une présence sécurisante.

 




 

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 11:13


Pour préparer une nouvelle phase de développement de l' espace naturel metropolitain, près de 2 000 personnes ont été interrogées. Ces sondages fournissent une moisson de renseignements dont je 
retiendrai 3 idées fortes.

Premièrement, A côté des grands "classiques" : Citadelle, Parc Barbieux,
Parc Urbain,Forêt de Phalempin notoirement connus,le Parc de la Deûle, les Prés du Hem, les berges du Canal de Roubaix et celles de la Basse Deûle doublent pour certains, leur notoriété en 5 ans

Connus de moins d’un habitant sur 10 en 2002, ils le sont aujourd’hui de plus de la moitié de la popilation.

Deuxièmement, les jeunes se réconcilientavec la nature. Un public nouveau apprécie cette nature sauvage.Plus de 90% des usagers trouvent ces espaces naturels métropolitains propres et sûrs. Les promeneurs insistent pour que la découverte de la nature soit au cœur des aménagements et des animations.
 Les promeneurs, souvent habitants de proximité, passent d’une attitude consommatrice d’espace à un souci de préservation.

Troisièmement, les pratiques expriment une aspiration à un tourisme vert de proximité.On est prêt à passer beaucoup plus de temps dans les transports en commun ou en vélos et organiser son week-end dans un gîte à quelques kilomètres de chez soi, pour peu que l’on ait un service de qualité et des activités « nature » originales

L’ensemble de ces sondages confirme la réussite d’une stratégie de métropole verte
déjà sanctionnée par plusieurs prix nationaux dont la toute récente et nationale « Etoile de l’accueil » attribuée à MOSAÏC.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 10:57

Nous redonnons vie aux marais du Warlet et du Joncquoy, au cœur d’une zone humide 
historique qui passe par Péronne, Templeuve et Fretin, l’une des dernières chaînes de 
marais de la métropole. 
C’est le reliquat d’une grande zone humide qui s’est progressivement rétrécie avec 
l’assèchement des marais. Nous participons activement à la préservation de la faune et de la flore de notre métropole. 
C’est une étape de plus dans la constitution d’un vaste Espace Naturel Métropolitain 
lancé à l’automne 2002, voici tout juste 5 ans. Nous avons fait aboutir des réalisations concrètes :
le parc de la Deûle, MOSAÏC, le jardin des cultures, la remise en navigation du canal de Roubaix et de la Marque urbaine, la coulée verte de la Basse Deûle, la réhabilitation des Prés du Hem, des 6 Bonniers 
à Willems, la création du Parc de la Marque, la rénovation de la chaîne de lacs de Villeneuve d’Ascq, plus récemment, la refonte du site de la Louvière à Don et, la réhabilitation des marais de Fretin


Plus de deux mille hectares d’espaces naturels sont ouverts, aujourd’hui, dans la métropole, irrigués par plusieurs centaines de kilomètres de chemins.La réhabilitation des marais de Fretin a débuté voici un an.
Les berges des marais s’étaient fortement végetalisées. La vie disparaissait peu à peu. Le marais s’était tellement envasé qu’il était devenu difficile d’accès et, surtout, dangereux. Il était aussi un lieu de décharges sauvages. Cette situation a accéléré le comblement du marais et favorisé le développement des moustiques. Depuis le curage, les moustiques ont disparu !

Espérons que cela dure ! Nos écogardes, vont poser aussi de nombreux nichoirs à oiseaux et à chauve-souris avec les écoles de Fretin pour favoriser le retour des équilibres. Nous devions procéder au curage des maraisenvasés sur plus de 2 mètres d’épaisseur.Nous y sommes parvenus. Les anciennes sources
 ont été restaurées pour redonner de l’oxygène aux marais. 70 000 m3 de boues ont été extraits et déposés non loin évitant tout transport par voie routière. Voici 12 hectares de plus pour notre trame verte et bleue. Mais il faut aller encoreplus loin en tenant compte des attentesdes habitants.Nous avons encore du chemin à 
parcourir pour que notre métropole soit au niveau des grandes cités européennes comme Cologne ou Amsterdam, en matière de grands espaces naturels.
A Fretin, nous venons de franchir une nouvelle étape.

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 12:54

 

Samedi 27 et Dimanche 28 , j’inaugure la biennale de POM ‘EXPO qui se tient de nouveau au Musée de Plein Air. Plus de 4000 visiteurs sont venus admirer les productions, contempler les collections fruitières et soutenir la filière régionale. Avec les producteurs fruitiers, le Verger Conservatoire situé au bord du Lac du Héron, le Conservatoire des Ressources Génétiques, l’Espace Naturel Métropolitain assume son rôle d’organisateur et d’assembleur avec brio.

Sous la grange, l’exposition pomologique : une partie des 1 300 variétés de pommes et de poires du verger conservatoire…

Ici la préservation de la biodiversité n’est pas un effet de manche, c’est un long combat mené depuis des décennies, qui trouve à se montrer au milieu des constructions typiques du monde rural régional. Ces bâtiments d’habitation et d’usage agricole ont beaucoup à nous apprendre sur les matériaux comme sur les pratiques constructives, économes de l’espace, comme de l’eau et de l’énergie.


Ainsi cette alliance concrète des « conservateurs » du capital génétique arbustif ( des pommiers, des poiriers, des cerisiers) des animaux domestiques rares (bœufs flamands, chevaux Henson, moutons boulonnais, en pâture sur nos sites) comme du capital culturel de nos ancêtres, montre, par ces temps de Grenelle, à quel point ceux-ci étaient précurseurs et préservateurs de possibles pour notre avenir.

Base des Prés du Hem, Armentières, Mosaïc ; Jardin des Cultures, friches industrielles, Ugine Kulhmann, Roubaix, Tourcoing, Wattrelos, Lille,  Office du Tourisme de Roubaix, navigation fluviale et de plaisance, lofts, Canal de Roubaix, Tourcoing, Marcq en Baroeul, Seclin, l’Espierre, Maxence Van der Meerch, Quand les sirènes se taisent, Parc de la Deûle, Maisons Folies, Condition Publique , Colisée, écluses et ponts de la Marque Urbaine, Blue Links, coopération transfrontalière franco-belge, A 24, O.G.M , écologie : Grenelle de l’environnement, Eglise Saint Joseph, ZAC de l’Union, Alma, 3 Ponts, Pile, Epeule,Sartel Carihem,Moulin Potennerie, A.I.R., Comité de Quartier, biodiversité, trame verte et bleue, espace naturel, communauté urbaine de Lille, diversité, Islam, Musulmans, citoyenneté, école de la réussite, participation des habitants, base des six bonniers, Lac du Héron, bataille de Bouvines, Randonnées pédestres, Lys, Escaut, protection de l’eau, habitat haute qualité environnementale, précarité, logement social, habitat insalubre, permis de louer, braderie de Lille, Grand stade, Euralille, Lille Europe, Atelier populaire d’urbanisme, changement climatique, réchauffement climatique, radios locales, blog 2, halal, chrome,pollution aux  métaux lourds, centre de valorisation énergétique (CVE), centre de valorisation organique (CVO), déchetterie, éco-quartiers, verts, altermondialisme, colonialisme, indigènes, République, archives de la navigation et des canaux, pastel FM, ouech, kabylie, kabyles, berbères, Afrique, Sénégal, Maghreb, Coopération décentralisée, Droits de l’Homme, relations Nord/Sud, Prix du paysage, pavillon bleu, école de voile en eaux intérieures, la Louvière de Don, le citadelle de Lille, Parc Barbieux, Musée la Piscine, André Diligent, Pouss cup, Lille Métropole Habitat, le Fresnoy Mackellerie, Hameaux de la Mémoire, chemins de halage, vélos routes, voies vertes, laïcité, vigilance laïque, Europe du Nord Ouest, nation républicaine, loi de 1905, construction de mosquées, liberté d’expression, liberté de cultes, loisirama, champs captants, discriminations, qualité de vie, émissions arabophones, berbérophones, lusophones, francophones, Algérie, Maroc, Tunisie, Maghreb,Portugal, Turquie,Espagne,  démocratie participative, réfugiés climatiques, solidarité avec les sans abris, non aux expulsions, respect des différences, architecture bio-climatique, protection de la faune et de la flore, non au nucléaire, énergies alternatives, biodiversité , pays arabes, harkis, rapatriés,bouira, ville de roubaix, Paris-Roubaix,ps-roubaix,upc-roubaix,les usines,
Partager cet article
Repost0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 14:02

En inaugurant la Louvière, ce samedi 22 Septembre, sous un soleil ardent et en présence d' une foule nombreuse, j' ai pleinement conscience que nous faisons là une nouvelle démonstration concrète de notre volonté de développer l' Espace Naturel Métropolitain, d'agir avec détermination et efficacité dans la réalisation de notre trame verte et bleue.

Les travaux de génie écologique ont permis son ouverture en rétablissant l’articulation entre le site et ses abords, le canal, le quartier résidentiel et la campagne environnante, entre le secteur aquatique et la zone boisée. Ils ont fait disparaître les layons rectilignes , les vestiges de mobilier ou de soutènement en béton, reprofiler et adoucir les mouvements de terrain, remplacer les végétaux horticoles par des plantes plus sauvages.
Enfin, les véhicules automobiles ont été repoussés hors du site, des cheminements diversifiés ont été réalisés pour mieux accueillir les promeneurs et les écoliers.
12 hectares, 10 000 m3 de terrassements sans évacuation, plus de 10 000 arbres, arbustes, plantes aquatiques et terrestres, 4 km de chemins.

Nous sommes à Don, à la pointe sud de l’actuel parc métropolitain et déjà nous regardons…plus au Sud.
A Sainghin en Weppes, pour moi le site de la fameuse blanchisserie et ses abords seront une étape incontournable du futur raccordement de la partie communautaire du Parc de la Deûle avec la base qui s’est installée sur les territoires des communes de Wingles, Douvrin et Billy Berclau, avec Lens en perspective.

Nous pouvons imaginer là un aménagement exemplaire et pédagogique, mettant en évidence la manière dont la nature reconquiert un site pollué ( photovoltaïque , protection des ressources en eau !).

Les exemples de cette nature ne manquent pas dans le bassin de la Rhur et nous allons nous en inspirer. A l’image aussi de ce que nous réalisons en ce moment le long du Canal de Roubaix, sur la friche PCUK.

Nous pouvons enfin faire la jonction et réaliser la liaison entre la métropole et les communes du secteur central de l’ancien bassin minier. Elle a un rôle environnemental évident en protégeant activement notre ressource en eau mais aussi un rôle social que les évènements que nous organisons, ainsi que la fréquentation croissante de nos concitoyens nous incitent à poursuivre, soucieux de ce bien collectif qu'est désormais le Parc de la Deûle.

A nous tous d' en assurer la protection et la sauvegarde contre les appétits immobiliers, la tentation du mitage et l' étalement urbain. 
unnamed-2web-copie-2.jpg

  Base des Prés du Hem, Armentières, Mosaïc ; Jardin des Cultures, friches industrielles, Ugine Kulhmann, Roubaix, Tourcoing, Wattrelos, Lille,  Office du Tourisme de Roubaix, navigation fluviale et de plaisance, lofts, Canal de Roubaix, Tourcoing, Marcq en Baroeul, Seclin, l’Espierre, Maxence Van der Meerch, Quand les sirènes se taisent, Parc de la Deûle, Maisons Folies, Condition Publique , Colisée, écluses et ponts de la Marque Urbaine, Blue Links, coopération transfrontalière franco-belge, A 24, O.G.M , écologie : Grenelle de l’environnement, Eglise Saint Joseph, ZAC de l’Union, Alma, 3 Ponts, Pile, Epeule,Sartel Carihem,Moulin Potennerie, A.I.R., Comité de Quartier, biodiversité, trame verte et bleue, espace naturel, communauté urbaine de Lille, diversité, Islam, Musulmans, citoyenneté, école de la réussite, participation des habitants, base des six bonniers, Lac du Héron, bataille de Bouvines, Randonnées pédestres, Lys, Escaut, protection de l’eau, habitat haute qualité environnementale, précarité, logement social, habitat insalubre, permis de louer, braderie de Lille, Grand stade, Euralille, Lille Europe, Atelier populaire d’urbanisme, changement climatique, réchauffement climatique, radios locales, blog 2, halal, chrome,pollution aux  métaux lourds, centre de valorisation énergétique (CVE), centre de valorisation organique (CVO), déchetterie, éco-quartiers, verts, altermondialisme, colonialisme, indigènes, République, archives de la navigation et des canaux, pastel FM, ouech, kabylie, kabyles, berbères, Afrique, Sénégal, Maghreb, Coopération décentralisée, Droits de l’Homme, relations Nord/Sud, Prix du paysage, pavillon bleu, école de voile en eaux intérieures, la Louvière de Don, le citadelle de Lille, Parc Barbieux, Musée la Piscine, André Diligent, Pouss cup, Lille Métropole Habitat, le Fresnoy Mackellerie, Hameaux de la Mémoire, chemins de halage, vélos routes, voies vertes, laïcité, vigilance laïque, Europe du Nord Ouest, nation républicaine, loi de 1905, construction de mosquées, liberté d’expression, liberté de cultes, loisirama, champs captants, discriminations, qualité de vie, émissions arabophones, berbérophones, lusophones, francophones, Algérie, Maroc, Tunisie, Maghreb,Portugal, Turquie,Espagne,  démocratie participative, réfugiés climatiques, solidarité avec les sans abris, non aux expulsions, respect des différences, architecture bio-climatique, protection de la faune et de la flore, non au nucléaire, énergies alternatives, biodiversité , pays arabes, harkis, rapatriés,bouira, ville de roubaix, Paris-Roubaix,ps-roubaix,upc-roubaix,les usines,

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 12:55
 La requalification et la remise de navigation du Canal, lancées depuis 3 ans, est le projet d' aménagement le plus important de ce début de siècle pour la ville de Roubaix, tant son impact sera important pour tous les quartiers populaires qu' il borde et pour lesquels il constitue un second Parc Barbieux. C' est un dossier emblématique pour la vice-présidence que j' anime à la communauté urbaine, en charge de l' Espace Naturel Métropolitain.
Tout le monde en convient, tant ce projet est d' intérêt général. La presse locale, notamment Nord Eclair et la Voix du Nord qui font un travail remarquable d' information du grand public, les associations qui se mobilisent et assurent tant la sauvegarde que l' animation, toutes les villes traversées qui communiquent, relaient, valorisent au mieux. A l' exception curieuse et indécente de........ la ville de Roubaix !!!
Cherchez donc une information sur le site internet de celle ci ? Un lien avec "Blue Links ". Rien, walou, nada !
La communication est pourtant  dirigée par le cabinet du Maire, qui est loin d' y être insensible. Alors incompétence ? surcharge de travail ?  ou mesquinerie et petitesse ? 
Les pronostics sont ouverts.
 

Base des Prés du Hem, Armentières, Mosaïc ; Jardin des Cultures, friches industrielles, Ugine Kulhmann, Roubaix, Tourcoing, Wattrelos, Lille, Musée la Piscine, Office du Tourisme de Roubaix, navigation fluviale et de plaisance, lofts, Canal de Roubaix, Tourcoing, Marcq en Baroeul, Seclin, l’Espierre, Maxence Van der Meerch, Quand les sirènes se taisent, Parc de la Deûle, Maisons Folies, Condition Publique , Colisée, écluses et ponts de la Marque Urbaine, Blue Links, coopération transfrontalière franco-belge, A 24, O.G.M , écologie : Grenelle de l’environnement, Eglise Saint Joseph, ZAC de l’Union, Alma, 3 Ponts, Pile, Epeule, Comité de Quartier, biodiversité, trame verte et bleue, espace naturel, communauté urbaine de Lille, diversité, Islam, Musulmans, citoyenneté, école de la réussite, participation des habitants, base des six bonniers, Lac du Héron, bataille de Bouvines, Randonnées pédestres, Lys, Escaut, protection de l’eau, habitat haute qualité environnementale, précarité, logement social, habitat insalubre, permis de louer, braderie de Lille, Grand stade, Euralille, Lille Europe, Atelier populaire d’urbanisme, changement climatique, réchauffement climatique, radios locales, blog 2, halal, chrome, métaux lourds, centre de valorisation énergétique (CVE), centre de valorisation organique (CVO), déchetterie, éco-quartiers, verts, altermondialisme, colonialisme, indigènes, République, archives de la navigation et des canaux, pastel FM, Afrique, Sénégal, Maghreb, Coopération décentralisée, Droits de l’Homme, relations Nord/Sud, Prix du paysage, pavillon bleu, école de voile en eaux intérieures, la Louvière de Don, le citadelle de Lille, Parc Barbieux, Musée la Piscine, André Diligent, Pouss cup, Lille Métropole Habitat, le Fresnoy, Hameaux de la Mémoire, chemins de halage, vélos routes, voies vertes, laïcité, vigilance laïque, Europe du Nord Ouest, nation républicaine, loi de 1905, construction de mosquées, liberté d’expression, liberté de cultes, loisirama, champs captants, discriminations, qualité de vie, émissions arabophones, berbérophones, lusophones, francophones, Algérie, Maroc, Tunisie, Maghreb, démocratie participative, réfugiés climatiques, solidarité avec les sans abris, non aux expulsions, respect des différences, architecture bio-climatique, protection de la faune et de la flore, non au nucléaire, énergies alternatives, biodiversité , pays arabes.

Partager cet article
Repost0

Articles Récents