Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 22:38

La voie d'eau, un atout précieux pour l'environnement et les loisirs

samedi 08.11.2008, 05:01 - La Voix du Nord

Le canal de Seclin, qui fait partie intégrante du Parc de la Deûle, est bien connu pour les berges accueillantes qu'il offre aux promeneurs, de Seclin à Houplin-Ancoisne. Dans un avenir plus ou moins proche, son intérêt devrait croître, notamment dans les domaines de la protection de la nature, des loisirs et, pourquoi pas, du tourisme.
PAR JEAN-NOËL DEFAUT

Il y a quelques semaines, les promeneurs ont pu voir s'affairer des ouvriers autour de la petite tour qui se trouve presque au bout du canal. Ce bâtiment a été rénové par les soins de Lille Métropole communauté urbaine (LMCU). Et peut-être est-il déjà habité... En effet, en liaison avec l'Espace naturel Lille métropole (ENLM), présidé par Slimane Tir, et une association spécialisée dans les chiroptères, LMCU a décidé d'en faire un abri pour les chauve-souris, mais aussi pour les batraciens.

La tour, lorsqu'elle fut construite, faisait partie d'un ensemble avec un bras de déchargement des péniches transportant du grain et un tunnel, dans lequel passait un tapis roulant, transportant le blé jusqu'à la coopérative. C'est ce tunnel, aujourd'hui consolidé et rénové, qui présente des conditions idéales pour l'hibernation des chauve-souris et des batraciens.

Ce n'est pas la première fois que l'ENLM s'occupe des chauve-souris dans le secteur. Son directeur, Pierre Dhénin, rappelle qu'un premier abri avait été aménagé sous un des ponts du canal, qui, par ailleurs, est une extraordinaire frayère pour les poissons : une eau peu profonde et beaucoup de plantes aquatiques.

Permettre la navigation

Dans le domaine des loisirs, le maire de Seclin, Bernard Debreu, souhaite voir se créer une belle entrée sur le canal. Notamment quand seront abattus les bâtiments en mauvais état de la coopérative Unéal. Il voudrait aussi que la navigation soit rouverte sur cette voie d'eau, au moins avec des bateaux à fond plat. D'ailleurs, dans les projets d'animation de Lille 3000, n'est-il pas prévu une liaison fluviale entre Seclin et le parc Mosaïc à Houplin-Ancoisne ?

Le problème est que le canal est encombré par de grosses branches d'arbres, des chariots de supermarché, des portières de voiture, etc. Même un canot de secours ne peut s'y aventurer. L'ENLM a repéré 14 endroits à dégager, soit l'équivalent de quelques tonnes de déchets.

« C'est un projet pour 2009 en gros entretien, s'il est validé par le conseil d'administration de l'ENLM », assure Pierre Dhénin. Il n'y a donc plus qu'à croiser les doigts... •

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 22:44

Créée en 1990 par des parents d'enfants malades, l' association Vaincre les maladies lysosomales,vient d'atteindre sa majorité. À cette occasion un chêne de 18 ans a été planté dans la Forêt des anges pour rappeler qu' ils s' inscrivent  dans le souvenir  et l' hommage mais aussi dans une lutte pour la vie

Les maladies lysosomales sont des maladies génétiques rares qui proviennent d'un mauvais fonctionnement du lysosome, au coeur de la cellule, qui entraîne très vite des troubles graves et irréversibles conduisant à la mort, pour un grand nombre de malades.

Depuis 1990, nombreux ont été les enfants pour lesquels la maladie a été la plus forte. VML en accord avec LMCU et l' ENLM  a souhaité leur dédier un espace d' espoir. C'est ainsi que la Forêt des anges a vu le jour, autour du lac du Héron sur un terrain de l' Espace Naturel Métropolitain. Elle compte 300 arbres en 2007, se répartissant en espèces différentes.

Un nouvel arbre, un chêne de 18 ans qui vient du parc national de Hoge Veluwe, aux Pays-Bas, ( quelques spécimens qui remontent à l'époque romaine), qui  mesure  plus de 8 m devait être planté.

Les conditions climatiques trop douces n' ont pas permis  sa plantation  qui est reportée en novembre. Il a été dévoilé en photo au cours d'une cérémonie émouvante en présence de Jean-Guy Duranceau, président de l'association VML, Slimane Tir, président de l'Espace naturel Lille métropole, des représentants des municipalités voisines, des parents, des jardiniers et d' élus de Villeneuve d' Ascq.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 15:26

Lancé en 2002, le projet Blue Links avance à grands pas. Comme de nombreuses villes, Roubaix tournait le dos au canal... comme Barcelone tournait le dos à la mer !

Vendredi 10  Octobre entre laMaison du Canal à Estaimpus et la Guinguette à Leers, nous étions nombreux pour une " promenade de presse " afin de faire le point sur l' avancement des travaux et évoquer les perspectives de réouverture à la navigation et noter les signes positifs  et  les initiatives encourageantes prises par les communes de part et d' autre de la frontière, qui engrangent les premiers bénéfiques de ce grand projet.

 Le canal qui rejoint la Deûle à l’Escaut, parsemé de 13 écluses et fermé en 1985, devrait rouvrir à la navigation de plaisance à l’été 2009.
 Les trois sections qui reliaient la Deûle à l’Escaut – Marque urbaine, canal de Roubaix et canal de l’Espierres – ont été fermées à la navigation en 1985. 
Il y a trois ans commençaient les travaux : désenvasement, réhabilitation des écluses et ajout de stations de pompage pour conserver un niveau d’eau stable, rénovations des chemins sur les berges, rénovation des ponts et passerelles… 

    « Le projet de liaison Deûle-Escaut était un énorme pari », rappelle Slimane Tir, vice-président de LMCU en charge de l' Espace Naturel Metropolitain qui souligne le « triple défi » qu’il représentait : défi patrimonial avec le respect et la mise en valeur de la variété technique des ouvrages d’arts, des canaux etc. ; défi écologique avec une attention soutenue à la faune, la flore et la qualité de l’eau ; et défi du renouvellement urbain.

 La réouverture du canal est en effet un levier formidable pour renforcer l’attractivité et le dynamisme des communes traversées. Avec la réintroduction de la nature en ville, de nombreux projets de construction ou de réhabilitation (logement, espaces verts, zones économiques) ont vu le jour tout au long des 28 km du tracé.


   Le coût total de Blue Links s’élève à 37 M€, portés par de nombreux partenaires de part et d’autre de la frontière (Union européenne, Conseil général, Conseil régional, Ministère de l’équipement et des transports de la région wallonne, Agence de l’eau Artois Picardie, VLMCU, Voies navigables de France…),  

    Aujourd’hui, promeneurs, cyclistes, pêcheurs et cavaliers profitent déjà des sentiers sur berges, du charme des écluses réhabilitées, de l’ombre des grandes haies de peupliers, du murmure de l’eau, du cri des foulques et des canards

Pour l’ouverture à la navigation de plaisance, il faudra patienter encore un peu. Elle sera célébrée comme il se doit : on parle de la présence d’un (faux) sous-marin et de l’escale d’un paquebot fluvial en septembre 2009.

La Voix du Nord ( OLIVIER HENNION) "........Tous les élus et techniciens qui se démènent depuis 2004 avec le projet Blue Links de remise en navigation du canal de Roubaix s'étaient donnés rendez-vous vendredi à la Maison du canal de Leers-nord. Une réunion convoquée à peu près à la date prévisionnelle de fin de travaux évoquée dans le projet initial, et qui a eu pour principal objet l'annonce officielle qu'il y en avait encore au moins pour un an avant de faire coucou aux bateaux sillonnant le canal.

Un retard conséquent qui n'a pas empêché l'ensemble des partenaires de se féliciter de la réussite du projet Blue Links. Il faut bien le reconnaître, l'affaire n'était pas gagnée d'avance et sans le soutien indéfectible de l'Europe (qui finance 49% des quelque 40 millions d'euros nécessaires aux opérations de remise en navigation) qui sait si les autres partenaires (Communauté urbaine et Voies navigables côté français, gouvernement wallon et voies hydrauliques côté belge) n'auraient pas flanché avant la ligne d'arrivée. Une hypothèse pessimiste désormais peu probable puisqu'il ne reste qu'à draguer les 30 000 m³ de sédiments encore immergés côté belge, et à attendre que l'énorme chantier de percement d'une voie sous canal au pont des Couteaux (23 millions d'euros tout de même) arrive à son terme.
Oui, le gros des travaux est achevé, et Slimane Tir, président de l'Espace naturel métropolitain l'affirme avec fierté : « Il s'agit d'une véritable opération de chirurgie esthétique du territoire, qui remet à disposition des habitants de la métropole plus de 100 hectares d'espaces verts supplémentaires en comptant les berges et les parcs à venir, à l'Union et sur l'ancienne friche PCUK »..........

Le Soir ( Le canal attend les petits bateaux, SANDRA DURIEUX )
.........Finalement, le combat des associations de défense de l’environnement, mais aussi des pêcheurs et des riverains aura été payant. En 2005, les partenaires français et belges mettent en commun leurs compétences techniques et leurs finances (aidés pour moitié par les fonds européens) pour rendre ce canal à nouveau accessible à la navigation de plaisance.
Abandonné depuis plus de 20 ans, le canal a dû subir une réhabilitation en profondeur à commencer par son dragage. Quelque 154.000 m3 de sédiments ont été retirés des 21 km de voies françaises. 30.000 m3 de boues devraient être extraites de la partie belge dont le dragage débutera en mars pour se terminer en juin. Source d’inquiétude, les alluvions seront traitées dans des centres spécialisés français.
« Nous avons eu plusieurs bonnes surprises, explique Slimane Tir, vice-président de la communauté urbaine de Lille. Tout d’abord, la quantité de sédiments était moindre que prévu. Et ensuite, la teneur en métaux lourds était également plus faible que ce que l’on croyait. »
Une grande partie des travaux fut réservée à la restauration des ouvrages d’art. Treize écluses ont été automatisées, dix ponts ont été remis en mobilité et sept ponts fixes et passerelles ont été restaurés. Côté belge, peu d’aménagements sont prévus afin de conserver le caractère authentique du tronçon. Le site est en effet classé en raison de ses alignements de peupliers. Trois pontons flottants permettant l’amarrage des bateaux ont été installés près de l’écluse de Leers-Nord et à hauteur du pont Mauroy à Saint-Léger.

Nord Eclair Tournai ( Estaimpuis: réouverture du canal dans un an, ALBERT DESAUVAGE ).....

.......En France, trois chantiers sont en cours d’achèvement, mais le dragage du canal est terminé (130.000 mètres cubes de sédiments qui se sont avérés moins pollués que prévu). Côté belge, où les ouvrages d’art sont prêts à fonctionner, le dragage du canal doit encore être réalisé en 2009.
Pour Slimane Tir, qui est vice-président de Lille Métropole Communauté Urbaine, “ ce projet était un pari! Un projet venu de la militance de proximité. Deux pays, des régions, huit maîtres d’ouvrage et l’Europe, ce n’était pas gagné d’avance. Et puis, la réhabilitation du canal était aussi un défi patrimonial, un corridor vert à réinstaurer en zone urbaine ”......

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 13:55
 


DISCOURS INTRODUCTIF DU PRESIDENT DE FEDENATUR
IUCN BARCELONE 8/10/2008

ATELIER FEDENATUR  «  Aires protégées périurbaines, éléments vitaux pour la préservation de la biodiversité et la qualité de vie des citoyens »
 Présentation des experiences et prijets de BARCELONE, MILAN et LILLE.



FEDENATUR : Fédération Européenne d’Espaces Naturels Métropolitains et Périurbains est une Association de « gestionnaires » de parcs périurbains (environ une trentaine d'Espagne, bien sûr ;d' Italie,  du Portugal,  de Belgique et de France..

Notre fédération existe depuis 11 ans , dépend des «gouvernements locaux » et se donne une vocation européenne.


NOS BUTS :


  1. Promouvoir, développer des politiques de gestion, de protection de la biodiversité (conversation) et de valorisation des espaces naturels et ruraux des aires métropolitaines.

  2. Promouvoir une conception durable dans l’utilisation des ressources naturelles et spatiales de nos agglomérations

  3. Promouvoir et protéger la diversité des écosystèmes et de nos paysages

  4. Promouvoir les critères de gestion « écologique » de l’agriculture péri-urbaine

  5. Développer la sensibilisation et l’éducation à l’environnement

  6. Assurer les échanges techniques et de savoirs faire entre nos membres


A ces titres, je crois que nous sommes au carrefour des politiques environnementales, agricoles, urbaines et d’aménagement des territoires.


Cela rend notre mission plus exaltante mais aussi plus difficile par rapport à la reconnaissance institutionnelle de notre action.

Cependant je veux souligner que l’Union Européenne soutient avec intérêt et constance nos propositions.


Je veux rappeler en introduction à cet atelier nos constats et nos convictions :


3 grands aspects tout d’abord :


  • Démographique : 80 % de la population européenne vit déjà en zones urbaines ou métropolitaines

  • Spatial : l’étalement urbain qui a entraîné la destruction de ressources naturelles, des sols, de la biodiversité, des paysages.

  • Culturel : la croyance « déraisonnable » à l’infinité des ressources.


Sur ces aspects, la prise de conscience est en marche, au niveau de Gouvernements locaux, nous voulons l’accompagner et l’accélérer !


En ce qui nous concerne, nous avançons avec quelques convictions fortes. Il y a là un enjeu, un trou noir des politiques publiques internationales et nationales.

Nous nous appuyons sur 3 fortes convictions :


1/ Nous pouvons aider à stopper et maîtriser l’étalement urbain de nos métropoles autour de quelques objectifs :

- Engager et organiser des schémas de sobriété territoriale.

- Reconnaître la qualité intrinsèque des Espaces périurbains naturels et ruraux.

- Engager nos gouvernements locaux dans des politiques de protection.


2/ A côté du magnifique combat engagé sur la protection des espèces menacées (cf la Red list…). Nous souhaitons faire prendre conscience que le combat pour la préservation de la biodiversité se joue aussi et se jouera de plus en plus aux portes des grandes agglomérations.

 

3/ Nous pouvons contribuer à provoquer les changements culturels et créer les alliances citoyennes ( gouvernements locaux/ Habitants/ Monde agricole) car ces espaces périurbains sont un élément essentiel de la qualité de vie.

 


Partager cet article
Repost0
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 16:46
 


Moción promocionada por Fundaeco (Fundación para el Ecodesarrollo y la conservación (Guatemala), CALMECAC (Fundación ara el desarrollo integral del hombre y su entorno (Guatemala), Biodiversity Conservation Center (Russia), Fédération des parcs naturels régionaux de France,Asociación para la recuperación, manejo y saneamiento ambiental (Guatemala), Centro mesoamericano de estudios sobre tecnología apropiada - CEMAT (Guatemala)


(UICN – Barcelona 5-14 octubre 2008)


 



TITULO Establecimiento de redes de áreas naturales protegidas urbanas y periurbanas




PREÁMBULO


CONSIDERANDO que más de la mitad de la población mundial habita en áreas urbanas, y que las previsiones estiman que en el horizonte 2050 más del 70 % de la población mundial se concentrará en ciudades.


CONSTATANDO que durante las últimas décadas, hemos asistido a una expansión urbana sin límite alrededor de las ciudades que ha producido el fenómeno conocido como metropolización, lo que ha causado la pérdida de la funcionalidad del territorio en el ámbito ambiental, social, agrícola, faunístico, florístico, paisajístico, etc., lo que a su vez ha afectado la calidad de vida de los ciudadanos y de la biodiversidad, en general.

 

CONSTATANDO TAMBIÉN que, a pesar de este crecimiento urbano, todavía existen áreas naturales urbanas y periurbanas que albergan una considerable biodiversidad y otras que ofrecen la potencialidad de restauración ecológica y de recuperación de la naturaleza.


TENIENDO EN CUENTA que algunas metrópolis ya han emprendido políticas activas de preservación y de valorización de espacios naturales en sus territorios situados en la periferia urbana porque juegan un rol importante en la mejora de la calidad de vida de los habitantes y en el mantenimiento de la biodiversidad (FEDENATUR, ICLEI, RED, Arco Latino, Metrópolis, etc.).


RECORDANDO que los habitantes de las ciudades tienen el derecho a disfrutar de los servicios ambientales (biodiversidad, aire puro, agua, estabilización del clima, sumidero de contaminantes, etc.), sociales (integración social y de grupos vulnerables, disminución de la violencia, ocio, deporte, salud, educación ambiental, etc.),económicos (agua potable, paisaje, agricultura de proximidad…) y de seguridad ante riesgos ambientales (inundaciones, deslizamientos, derrumbes, etc. ) proporcionados por los espacios naturales cercanos en la periferia de las ciudades (Fedenatur 2004 – El rol de los espacios naturales periurbanos en la ciudad sostenible).


SEÑALANDO los importantes beneficios para la salud física y mental que los parques naturales metropolitanos aportan a la sociedad



CONSIDERANDO que actualmente existe un vacío legislativo referente a la creación, la protección, la gestión y manejo de estos espacios.


COMO RESULTADO del trabajo realizado por la UICN, sus miembros y sus comisiones en seguimiento a la recomendación V.14 del Vº Congreso mundial de parques de Durban 2003 y la resolución 063 del congreso mundial de la naturaleza de Bangkok,


El Congreso Mundial de la Naturaleza (IUCN) en su cuarto periodo de sesiones celebrado en Barcelona, del 5 – 14 de octubre 2008.


SOLICITA URGENTEMENTE a las administraciones competentes a todos los niveles (municipal, supramunicipal, regional, nacional y supranacional):


  1. Integrar, valorizar y preservar los espacios naturales, agrícolas y forestales, como parte de la infraestructura urbana, al mismo nivel de importancia que las demás infraestructuras y dejar de considerarlos como espacios vacíos o reservas para la urbanización.


  1. Incluir estos espacios en las políticas públicas de ordenación del territorio, como una herramienta para contener el crecimiento urbanístico desproporcionado, estableciendo sistemas de espacios verdes (cinturones, corredores o anillos ecológicos) periurbanos alrededor y dentro de las ciudades.


  1. Considerar que los espacios naturales, agrícolas y forestales, contribuyen a construir una identidad social, medioambiental, económica, cultural de las metrópolis.


  1. Colocar los proyectos de los espacios naturales metropolitanos en el centro de cualquier política pública territorial, considerando el sistema de los espacios naturales como un elemento estructurante de la metrópolis y asignando los presupuestos necesarios para el efecto.


  1. Adoptar una política global y diferenciada del sistema verde de cada área metropolitana, que reconozca en particular el protagonismo ejemplar de los parques de distintos tipos, en materia de gestión, de valorización, de protección y de experimentación.


  1. Acelerar la protección, el control ambiental y la gestión de los espacios naturales y rurales localizados a proximidad de las ciudades y de defender y enriquecer la diversidad de ecosistemas y de paisajes metropolitanos, alentar el mantenimiento y la diversificación de una agricultura sostenible, considerada como una faceta importante de la gestión de espacios periurbanos, apoyándose en una mezcla de ambientes con vocación complementaria: reservas biológicas, espacios agrícolas, recreativos, corredores.


  1. Responder a las necesidades de ocio de los ciudadanos permitiéndoles acceder a las actividades de relajación, en ambiente natural, sensibilizándolos a los retos ambientales y al respeto del medio ambiente promoviendo la participación de todos los actores implicados.


 

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 13:42

La Maison du canal a été inaugurée ce vendredi 11 Juillet 2008 à  LEERS-NORD BELGIQUE

C'est une somme globale de 37,2 millions d'euros qui a été investien au titre du Projet BLUE LINKS,  dans la rénovation du canal de Roubaix et de l'Espierre. La moitié émanant de l'Union européenne, l'autre d'un partenariat franco-belge incluant la Communauté urbaine de Lille-Métropole, Les Voies navigables de France, le département du Nord, le ministère de l'Équipement et des Transports (Met) de la Région wallonne. "Ce projet transfrontalier est intéressant dans la mesure où il est l'aboutissement d'une convergence des intelligences", explique Slimane Tir, vice-président de la Communauté urbaine de Lille. "Tout a été fait dans une perspective rurale car on veut que l'eau du canal reste en catégorie 1 pour permettre la pêche et autres loisirs sur ses berges."

Côté belge, le canal traverse les champs, du côté français, il traverse des quartiers habités. Là aussi, la rénovation du cours d'eau a ses effets. "Du côté français, nous avons choisi de redonner vie à ce canal qui était devenu un égout à ciel ouvert au lieu de le remplacer par une voie rapide. Le pari est gagné car cette rénovation a permis de véritablement transformer l'habitat et le cadre de vie."

Si la navigation de plaisance n'est pas encore ouverte, sauf pour les pédalos et petits bateaux, les premières manifestations peuvent être organisées à la Maison du canal superbement rénovée. La confrérie des Satcheux a trouvé là un bon endroit pour se réunir.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 21:10
 

Le 3 juillet 2008


A partir du 6 juillet, la ligne 324

est prolongée et dessert le jardin Mosaïc

les dimanches et jours fériés!


Pour l’été, Transpole propose une nouvelle destination week-end au départ de la station CHR B Calmette (ligne 1 du métro). Situé au cœur du Parc de la Deûle, le jardin Mosaïc est désormais à 20 minutes de Lille. De plus, le nouvel arrêt de bus sera desservi tous les jours de la semaine à partir du 25 août !


Des hectares d’oxygène et de verdure à 20mn de Lille…

Le jardin Mosaïc réunit sur 33 hectares des œuvres d’art, fleurs, animaux… venus des 4 coins de la planète. Avec Transpole, le dépaysement est assuré tous les dimanches et jours fériés à partir du 6 juillet grâce à la ligne 324 qui assure 5 allers-retours dans la journée.


Une ligne qui dessert aussi Lille, Houplin Ancoisne, Noyelles-lez-Seclin et Emmerin

La ligne 324 fonctionne de 6h35 à 19h05 et dessert les communes de Lille, Houplin Ancoisne, Noyelles-lez-Seclin et Emmerin. A compter du 25 août, la ligne 324 bénéficiera d’une offre renforcée avec deux fois plus de bus vers le CHR B-Calmette. La fréquence sera d’un bus toutes les 15 mns en heures de pointe et d’un bus toutes les heures le reste de la journée.


Pour s’y rendre, des tarifs pour tous.

Le Pass été à 30,75 €, valable du 1er juillet au 31 août, permet de se déplacer à volonté tout l’été, y compris le dimanche, sur le réseau Transpole. Le Pass Journée à 3,50 €, pour bouger à volonté toute la journée. Le ticket à l’unité 1,25 € ou 10,30 € le carnet de 10. Un pour l’aller. Un autre pour le retour.

Et sur présentation d’un titre de transport valide, l’entrée au jardin est à 3 € au lieu de 5 €.


Desserte spécifique Jardin Mosaïc

Houplin > Lille

Dimanche et fêtes







324

324

324

324

324

324

324

HOUPLIN ANCOISNE

Place

09.23

-

14.08

-

-

-

-

 

Mosaïc

-

10.25

-

14.40

15.40

17.25

18.25

 

De Gaulle

-

10.26

-

14.41

15.41

17.26

18:26

NOYELLES LEZ SECLIN

Grand Place

09.29

10.29

14.14

14.44

15.44

17.29

18:29

EMMERIN

Mairie

09.35

10.35

14.20

14.50

15.50

17.35

18.35

LILLE

CHR B Calmette

09.45

10.45

14.30

15.00

16.00

17.45

18.45


Desserte spécifique Jardin Mosaïc

Lille > Houplin

Dimanche et fêtes







324

324

324

324

324

324

324

LILLE

CHR B-Calmette

10.00

12.00

14.15

15.15

17.00

18.00

18.30

EMMERIN

Mairie

10.10

12.10

14.25

15.25

17.10

18.10

18.40

NOYELLES LEZ SECLIN

Grand Place

10.16

12.16

14.31

15.31

17.16

18.16

18.46

HOUPLIN ANCOISNE

De Gaulle

10.19

-

14.34

15.34

17.19

18.19

-

 

Mosaïc

10.20

-

14.35

15.35

17.20

18.20

-

 

Place

-

12.22

-

-

-

-

18.52

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 13:56
La Voix du Nord - Edition du mercredi 25 juin 2008


   ENVIRONNEMENT
  L'Espace naturel Lille Métropole continue sa mue



 
Accompagner les travaux du canal de Roubaix, dessiner les esquisses  du parc de la Vallée de la Marque, asseoir la notoriété de Mosaïc...  voilà quelques-uns des temps forts qui vont marquer la vie du comité  syndical de l'Espace naturel Lille Métropole. Objectif avoué, hier,  par son président, Slimane Tir : 5 000 hectares à protéger ; un chantier ambitieux puisqu'il double la surface actuelle.

Les chantiers.

« Le sommet du K2 est derrière nous », se
réjouit Slimane Tir -- Pierre Mauroy avait fait du Roubaisien le  président de l'Espace naturel Lille Métropole ; une confiance  récemment renouvelée par Martine Aubry, à son arrivée à la tête de LMCU. Une métaphore de l'alpinisme qui marque bien quelle a été l'ascension de cet Espace naturel métropolitain durant la précédente mandature. «  On n'a pas chômé, assure le président. On a travaillé plus, pour que la population y gagne plus. » Les principaux  engagements ont déjà été contractualisés : il y a Blue Links, Mosaïc,
l'esquisse du parc du Val de Marque ou encore les berges de la 
Basse-Deûle.

Slimane Tir et son équipe caressent l'espoir de doubler la surface de l'Espace naturel Lille Métropole. « Objectif 5 000, s'enthousiasme l'élu.
Nous avons aussi établi une cartographie de plus de 250 km de
vélo routes et de voies vertes »

Les nouveautés
.
La dernière
bonne nouvelle est venue de chez Transpole : pour cet été, une nouvelle ligne de bus, dominicale, va être ouverte entre le CHR et le parc Mosaïc. Quatre fois plus de lignes de bus sont également promises pendant les vacances pour rejoindre les Prés du Hem.

Une reconnaissance européenne.

C'est le même Slimane Tir qui
assure la présidence européenne de Fedenatur, une structure créée il y  a un peu plus de dix ans autour de gestionnaires de parcs et de grandes villes d'Europe (comme Rome et Barcelone). Ce qui émerge ici en matière d'initiatives environnementales plaît aussi là-bas. .  EM. C.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 02:16
Partager cet article
Repost0
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 01:52
 
Slimane Tir, Vice-président de Lille Métropole en charge de  l'Espace Naturel Métropolitain recevra lundi 16 juin une délégation d'élus belges : des parlementaires fédéraux, Mme Magda Aelvoet ancienne vice-premier ministre, des parlementaires de la région bruxelloise et des élus communaux composent cette délégation intéressée par le projet Blue Links de remise en navigation du Canal de Roubaix, en tant que réalisation exemplaire de coopération intercommunale et transfrontalière.
 
Nous vous proposons de vous associer à cette visite lundi 16 juin à 14h30 (jusqu'à 15h30) rdv devant la Tour Mercure. Après un bref exposé sur le projet et son état d'avancement par les techniciens de l'ENM, nous monterons au sommet de la tour pour apprécier la vue sur nos villes et toute l'Euro-métropole, avant de faire une petite balade le long du Canal (si le temps le permet !).
 
Je tiendrai à votre disposition, sur place lundi si vous le souhaitez, la liste complète de la délégation belge et le programme de leur journée. Vous pouvez me confirmer votre participation par retour de mail ou par téléphone.
 
  Mieke Vogels, présidente de la partie Groen! (les Verts flamands), parlementaire flamande
- Stefaan Van Hecke, parlementaire fédéral (belge)
- Magda Aelvoet, ministre d’Etat
- Adelheid Byttebier, parlementaire Bruxelloise
- Annick Willemans, secrétaire de la partie Groen!
- Luc Barbé, président du bureau de la partie Groen!
- Johan Malcorps, Chef du cellule politique de la partie Groen!
- Nathalie Espeel, membre du Conseil Communale Saint-Josse (Région Bruxelles-Capitale)
- Inge Jooris, porte-parole
- Fabien Moreau, Conseiller politique de la partie Ecolo (les Verts francophones)
- Wim Borremans, Conseiller politique de la partie Groen!
- Maarten De Rijck, journaliste Belga
- Veerle De Vos, journaliste VRT Radio
- Meyrem Almaci, parlementaire fédérale Groen!
- Christos Doulkeridis, président du parlement de la Commission communautaire française (COCOF) (Ecolo)
- Eloi Glorieux, parlementaire flamand Groen!
- Tom Verswijfel, secrétaire de Mme Vogels
- Stefan Colaes, Conseiller politique Groen!

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents