Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 16:25
Repost 0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 23:17
La CNRA (Confédération Nationale des Radios Associatives) tient son 16ème congrès national à partir de ce jeudi 14 mai à Arras. L'objectif de ce congrès est "de faire un état des lieux" du secteur de la radio associative. Le financement et le déploiement de la radio numérique seront au coeur des débats.

CNRA - Ouverture du 16ème congrès national "Durable" sera le mot d'ordre du 16ème congrès de la CNRA qui s'ouvre ce jeudi 14 mai à Arras (Pas-de-Calais). Les radios associatives entendent en effet défendre "la communication sociale de proximité dans des enjeux planètaire" et réclament un "FSER suffisamment abondé dans un cadre participatif". Les stations associatives évoqueront également les enjeux liés au déploiement de la radio numérique. Aujourd'hui, les radios associatives françaises représentent 695 opérateurs, employant 2 500 salariés et faisant appel à environ 30 000 bénévoles. Le secteur représente un budget consolidé de 71 millions, soit un budget annuel moyen par station de 102 000 euros. "Nous sommes les garants d'une réelle pluralité radiophonique, une légitimité fréquemment rappelée par nos tutelles. Cependant,en ces temps de bouleversements (...) les radios associatives ont besoin d'engagements durables", a indiqué Hervé Dujardin, président de la CNRA.

Au cours de ce congrès national, de nombreux débats seront consacrés à l'actualité du secteur, tels que le nouveaux accords de la convention collective, la mesure de l'audience des stations associatives, les financements européens et le mécénat. Une plénière sera consacrée à la radio numérique de proximité, au cours de laquelle seront abordées les questiosn liées au calendrier de déploiement ou encore la place des radios associatives dans les futurs multiplex. Cette plénière rassemblera Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État à la prospective et au développement de l'économie numérique, Michel Boyon, président du CSA, Rachid Arhab président du groupe de travail sur la radio numérique au CSA, ainsi que Cécile Dubarry, adjointe à la directrice de la DDM, chargée du dossier numérique.

Le bureau de la CNRAUne séance de travail sera également consacrée aux financements de l'Etat du secteur associatif et ses perspectives à court et moyen terme, ainsi que le financement du passage à la radio numérique. Cette séance rassemblera Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, Alain Méar, membre du CSA et président du groupe de travail sur la radio analogique, Isabelle Mariani, chargée de mission "culture et audiovisuel" à l'Elysée, Hervé Cassagnabère, conseiller technique à Matignon et Jean-François Mary, président du FSER. Par ailleurs, des conférences seront consacrées aux enjeux de la communication sociale en Europe et la solidarité entre radios francophones ainsi qu'au rôle de communication sociale de proximité dans l'éducation à l'environnement. Enfin, à l'issue de ce congrès, la CNRA procèdera son assemblée générale au cours de laquelle sera élu le nouveau bureau.

Repost 0
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 00:39
 
L'assemblée générale de la Fédérations des radios associatives du nord de la France s'est tenue le 25 avril dans les locaux de Radio Plus à Douvrin. Compte tenu des enjeux de cette rencontre, la plupart des radios étaient présentes ou représentées.
La fédération est composée de 18 radios associatives indépendantes (9 dans le Pas-de-Calais et 9 dans le Nord). Différentes, originales, complémentaires, c’est avec la même détermination qu’il y a 25 ans, lors de leurs premières autorisations, que leurs administrateurs et bénévoles militent pour la liberté d’expression sur l’espace hertzien.
Si la radio libre est née dans notre région à Lille en 1969 (Radio Campus est toujours bien présente sur les ondes régionales et fêtera ses 40 ans en 2009), chacun se souvient des grandes luttes du début des années 80 qui a vu tomber le monopole d’Etat. Depuis, la voie des ondes a parfois ressemblé à un chemin de croix, et le calvaire risque de durer si les choses en restent là. En effet les radios associatives s’inquiètent quant à leur financement via le Fonds de soutien à l’expression radiophonique, directement concerné par l’arrêt programmé de la publicité sur les chaînes de France Télévision. Ce à quoi s’ajoutent les conséquences de la fin des aides à l’emploi et le surcoût programmé du passage de la FM au numérique. Les radios associatives de la région redoutent d’être les oubliées d’un service public enfin sans pub et entendent bien saisir l’opportunité d’une nouvelle technologie pour apporter créativité et lien social à la radio numérique à venir.
Dans une société éclatée, où le nombre d'exclus s'accroît, les radios associatives contribuent au maintien de la cohésion sociale et au développement culturel des territoires sur lesquels elles sont écoutées. La FRANF qui bénéficie du soutien du conseil régional Nord - Pas-de-Calais et des conseils généraux du Nord et du Pas-de-Calais, les accompagne dans leur développement et leurs projets. Elle les représente et participe à la formation des personnels, favorise échanges de pratiques et de savoirs et impulse des actions collectives.
La FRANF et ses radios sont par ailleurs représentées au plus haut niveau dans les structures nationales en charge de la défense et du développement des radios associatives, ce qui lui permet à la fois d'être informée et entendue. Face aux enjeux prochains elle pèsera de tout son poids pour que la liberté d’expression en Nord – Pas-de-Calais soit préservée.
Beaucoup des radios FM de la région sont par ailleurs concernées par les renouvellements de leurs autorisations. Ceux-ci interviendront vraisemblablement à l'automne 2008. La FRANF sera particulièrement vigilante quant aux décisions du CSA. L'équilibre des formats de radios devra être respecté, et les radios de la fédération, qui ont beaucoup travaillé à la diversité des programmes radiophoniques, méritent que leur participation constante au maintien du service du public local soient reconnus à leur juste valeur.
L'accompagnement par les radios associatives des politiques territoriales a également été au coeur des réflexions de cette assemblée générale. Constat a été fait que les radios ont déjà beaucoup apporté aux territoires, et que ces efforts permanents nécessitent et méritent des moyens adéquats pour se développer.
Les diverses entités structurant le territoire régional peuvent compter sur l'appui des radios associatives au développement local. Et si les moyens leur en sont donnés, elles pourront continuer à faire face à leurs missions de communication sociale et culturelle de proximité, et développer leur service à la population locale, en complément des radios régionales de service public dont elles prolongent l'action au plus près de leurs territoires.
Le bureau a été reconduit lors de l'élection en assemblée générale : René Lavergne de Radio Campus Lille, président ; Hervé Dujardin de Radio Loisirs à Vitry-en-Artois, vice-président ; Jean-Marie Chalouatte de Radio RPL à Lambersart, secrétaire ; Christian Muchembled de radio PFM à Arras, secrétaire adjoint ; Jean Burie de radio Boomerang à Roubaix, trésorier ; Christophe Pasquier de Radio Plus à Douvrin, trésorier adjoint.
Repost 0

Articles Récents