Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 00:18
La prochaine inauguration d’un Institut d’études sur l’Immigration et l’Intégration et d’une Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie suscitent une forte émotion dans les milieux scientifiques. Une pétition contre la création de l’Institut circule, coordonnée par Patrick Simon, chercheur à l’Institut national d’études démographiques (Ined). D’autres universitaires, dont l’historien Gilles Manceron, réfléchissent à une «prise de position des milieux scientifiques» sur la Fondation.
«On assiste à une reprise en main de la droite en général et du gouvernement en particulier dans le domaine de la production de recherche sur les questions d’immigration, d’intégration, de mémoire et d’histoire de la colonisation, analyse Patrick Simon.
La création de la Fondation figure dans la loi de février 2005, dont une disposition, incitant les programmes scolaires à reconnaître le «rôle positif de la présence française outre-mer», avait provoqué une forte mobilisation, contraignant Jacques Chirac à retirer cet article. 
Pour l’Institut, les intentions du gouvernement sont précises. Parmi les points qui inquiètent les chercheurs, le fait que cette instance soit créée par le Haut conseil à l’intégration, dont le président est nommé par le Premier ministre. C’est d’ailleurs Brice Hortefeux qui «procédera à [l’]installation officielle» de cet institut, lundi prochain. Sa présidente est l’historienne et académicienne Hélène Carrère d’Encausse, qui s’était fait remarquer en associant les émeutes en banlieue de l’automne 2005 et la polygamie. 
Le  secrétaire général du HCI, ne voit pas de problème d' après Libé qui le cite "Il ne faudrait pas qu’une immigration mal agencée vienne mettre en cause le régime républicain. Il peut y avoir des ennemis de la République qui s’arrogent tous les moyens pour mettre les institutions en danger "   Mme Carrère d’Encausse? «C’est quelqu’un d’absolument respectable. Certains ont mis en avant des déclarations, mais qui n’en a pas fait?» Une véritable absolution.
Sans oublier la prochaine inauguration de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration. Huit intellectuels avaient démissionné de son Comité d’histoire, avant l’été, pour protester contre la création d’un ministère dont l’intitulé associe «immigration» et «identité nationale». 

Le contrôle politique de la production intellectuelle et historique relève dans tous les systèmes totalitaires d' une logique de commissariat politique. 
Ainsi sur cette question de l' immigration, sous couvert de la dictature de l' opinion et d' un large consensus  néo conservateur s' expérimentent  toutes les initiatives et mesures de régression des droits, des libertés mais aussi des accomodement aux  principes républicains : limitation drastique du droit de vivre en famille ( le nouveau critère de revenus élimine au minimum un regroupement familial sur 2, pour des personnes légalement installées en France ! ) celui de choisir son conjoint et de vivre avec lui sans être soupçonné d' être un "passeur", la pseudo option pour démontrer sa bonne foi de la preuve génétique par le test A.D.N, au mépris de tous les principes que notre République s' est elle même imposé dans la la législation. 
Ainsi ce qu' on encadre, limite ou interdit  pour les citoyens Français, on l' expérimente sur les immigrés et leurs familles. 
Gare à nous tous  ce ne sont que les premiers pas d' une logique de plus en plus ouvertement réactionnaire, sous l' emprise de la lépénisation des esprits. 
La stratégie de captation de l' électorat lépéniste est puissamment relancée. Elle a tellement bien fonctionné aux Présidentielles, il convient de l' ancrer plus solidement  pour les municipales. 
Cette gestion "décomplexée" et délibérement cynique masque à peine le fait que derrière le " test A.D.N " , il n' y aura bientôt plus que de l'  "A.D. Haine " .

Base des Prés du Hem, Armentières, Mosaïc ; Jardin des Cultures, friches industrielles, Ugine Kulhmann, Roubaix, Tourcoing, Wattrelos, Lille, Musée la Piscine, Office du Tourisme de Roubaix, navigation fluviale et de plaisance, lofts, Canal de Roubaix, Tourcoing, Marcq en Baroeul, Seclin, l’Espierre, Maxence Van der Meerch, Quand les sirènes se taisent, Parc de la Deûle, Maisons Folies, Condition Publique , Colisée, écluses et ponts de la Marque Urbaine, Blue Links, coopération transfrontalière franco-belge, A 24, O.G.M , écologie : Grenelle de l’environnement, Eglise Saint Joseph, ZAC de l’Union, Alma, 3 Ponts, Pile, Epeule, Comité de Quartier, biodiversité, trame verte et bleue, espace naturel, communauté urbaine de Lille, diversité, Islam, Musulmans, citoyenneté, école de la réussite, participation des habitants, base des six bonniers, Lac du Héron, bataille de Bouvines, Randonnées pédestres, Lys, Escaut, protection de l’eau, habitat haute qualité environnementale, précarité, logement social, habitat insalubre, permis de louer, braderie de Lille, Grand stade, Euralille, Lille Europe, Atelier populaire d’urbanisme, changement climatique, réchauffement climatique, radios locales, blog 2, halal, chrome, métaux lourds, centre de valorisation énergétique (CVE), centre de valorisation organique (CVO), déchetterie, éco-quartiers, verts, altermondialisme, colonialisme, indigènes, République, archives de la navigation et des canaux, pastel FM, Afrique, Sénégal, Maghreb, Coopération décentralisée, Droits de l’Homme, relations Nord/Sud, Prix du paysage, pavillon bleu, école de voile en eaux intérieures, la Louvière de Don, le citadelle de Lille, Parc Barbieux, Musée la Piscine, André Diligent, Pouss cup, Lille Métropole Habitat, le Fresnoy, Hameaux de la Mémoire, chemins de halage, vélos routes, voies vertes, laïcité, vigilance laïque, Europe du Nord Ouest, nation républicaine, loi de 1905, construction de mosquées, liberté d’expression, liberté de cultes, loisirama, champs captants, discriminations, qualité de vie, émissions arabophones, berbérophones, lusophones, francophones, Algérie, Maroc, Tunisie, Maghreb, démocratie participative, réfugiés climatiques, solidarité avec les sans abris, non aux expulsions, respect des différences, architecture bio-climatique, protection de la faune et de la flore, non au nucléaire, énergies alternatives, biodiversité , pays arabes.


Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents