Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 01:47

Nord Eclair - 10/02/2008

 

Le manifeste... Vert

C’est sous forme de manifeste que les élus Verts de la métropole et les têtes de liste pour les municipales ont présenté, hier, leur programme pour le prochain mandat de la communauté urbaine. Parmi les priorités annoncées : le logement et les déplacements.


CLAIRE SERRE > 
Chacun dans sa commune mène son combat municipal. Mais hier, élus et têtes de liste Verts entendaient montrer en conférence de presse qu’ils se préoccupaient aussi de l’ensemble des communes de la métropole. Et pour « sortir des limites communales et entrer dans le débat métropolitain » , les Verts ont opté pour une démarche « singulière et unique » : un manifeste. Un travail long d’une année pour que la communauté urbaine « s’occupe vraiment des questions prioritaires », souligne Éric Quiquet, candidat Vert à Lille.
En tête de gondole des priorités inscrites dans ce manifeste : le logement et les déplacements. « Avec 28 000 logements neufs dans ce mandat, on n’a jamais autant construit que ces dernières années, note le manifeste. Mais sans répondre aux vrais besoins de la population. » Objectif affiché : 50 000 nouveaux logements (de type PLU, PLAI ou logements étudiants) dans le prochain mandat.
Quant aux déplacements, les Verts prônent la réalisation d’un réseau de tramway, le doublement des rames de la ligne 1 du métro, la mise à disposition de 5 000 vélos et 500 voitures en autopartage en libre accès, des navettes fluviales, la création d’un pass mobilité donnant accès à tous les modes de transport, etc.

Déficit démocratique

Le manifeste pointe également le déficit démocratique de Lille Métropole communauté urbaine (LMCU). « Le quotidien des métropolitains est géré par LMCU. Or elle ne rend pas compte aux électeurs, constate Éric Quiquet. Il est donc essentiel de favoriser l’implication citoyenne dans les grands débats. » Les Verts sont aussi revenus sur le dossier du Grand Stade. Du « TGS » pour Très Grand Stade comme le nomment certains, ou « boîte à spectacles ». « Par rapport aux nombreuses priorités d’intérêt général, le financement du Grand Stade est rigoureusement impossible », affirme Slimane Tir, Vert de Roubaix. « La communauté urbaine ne doit pas être le tiroir caisse des multinationales », répète quant à lui Éric Quiquet. Enfin, les propositions du manifeste devront figurer dans un contrat de gestion « public et transparent ». « Il sera la base de notre participation à l’exécutif communautaire », notent les élus.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents