Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 11:45
L'Assemblée Générale  Régionale des Verts Nord Pas de Calais 
s'est tenue  ce samedi 17 novembre à Lens et a élu son
 nouveau bureau régional pour la période
2007-2009, en voici la composition :

Céline Scavennec (Roubaix) Secrétaire Régionale
Julien Lecaille (Lille - Hellemmes) Secrétaire Régional Adjoint
Claude Wauquier (Lille) Trésorier Régional
Nasser Achour (Sambre Avesnois)
Laurence Brassart (Lille - La Madeleine)
Denis Buhagiar (Boulogne)
Régine Calzia (Henin-Beaumont)
Christian Carlier (Roubaix)
Marie-Andrée Coquelle (Douai)
Daniel Compère (Tourcoing)
Lise Daleux (Lille-Lomme)
Bernard Despierre (Tourcoing)
Bernard de Veylder (Roubaix-Wattrelos)
Nathalie Flautre (Arras)
Pascale Leroy (Weppes)
Maryse Meulenaere (Weppes)
Thierry Willaey (Flandres)
Halima Waeterloos (Calais)

Ce nouveau bureau régional assume pleinement
 le saut générationnel indispensable, la parité bien sûr 
mais aussi la diversité des territoires comme des expériences. 
La continuité et le soutien politique des militants de la région 
se traduit aussi par la participation des trois précédents
 secrétaires aux travaux de ce nouveau bureau ( D Plancke,
 B Develdyer, B Despierre ). 
Mention spéciale pour les Roubaisiens puisque
 trois militants du Groupe de Roubaix y figurent.

Vous trouverez ci dessous son texte de présentation pour
 sa candidature au poste de Secrétaire Régionale :



" Chargée de mission pour le groupe des élus Verts à 
la Communauté urbaine
de Lille.Conseillère Municipale délégué à Roubaix, 
en charge de la coopération
internationale
Secrétaire Régionale adjointe depuis 2 ans 
et membre du CNIR depuis 1 an.

Afin de présenter ma candidature au poste de Secrétaire 
régionale desVerts NPDC, voici quelques éléments 
qui permettront à chacun de mieux me
connaître. Il est difficile d'expliquer son « parcours politique » 
quand,à 32 ans il n'est pas bien grand, 
et encore largement lié à des héritages
plus qu'à l'expérience personnelle.

Je suis chez les Verts parce que d'abord issue de l'écologie,
 écolo de2ème génération en quelque sorte, et comme tous
 les « issus de » cela peutsusciter des interrogations sur
 nos attaches à nos racines (va-t-on s'en
émanciper ou s'y replier ?). J'assume les miennes : 
fille d'écologiste,syndicaliste, ouvrier et militant associatif à la LPO. 
C'est en cela, plus que par mon âge que ma candidature 
constitue un « saut générationnel »,
car il y a aujourd'hui chez les Verts de plus en plus de
 militants qui n'ont pas connu d'autres appartenances politiques
 que la nôtre.Le passage à l'acte de l'engagement politique
 m'est venu plus tardivement: ce ne sont pas mes études 
de sciences politiques qui m'ont donné envie d'adhérer à 
un parti politique (alors que cet engagement y est très
encouragé), mais mon arrivée à Roubaix. 
Militante du groupe local à partir de 2000, 
j'ai participé depuis aux destinées d'un groupe porteur
 d'une écologie populaire, de valeurs humanistes
 de respect et de solidarité, fermement décidé à ce 
que ça change vraiment ! 
Face à des détracteurs d'une véhémence souvent irrationnelle, 
c'est cette belle aventure roubaisienne que j'ai défendue 
avec enthousiasme aux journées d'été de Coutances
 lors d'une plénière sur la question des banlieues et la
diversité.

C'est donc à Roubaix que tout commence quand Slimane Tir
 me fait confiance en 2001 et que je deviens « par hasard » 
Conseillère municipale déléguée àla coopération internationale, 
domaine dans lequel j'étais déjà très investie au niveau associatif. 
Ce mandat a eu des conséquences directes
sur ma vie professionnelle puisque j'étais chef de projet 
en Politique de la Ville à Tourcoing et cette question continue de
 me préoccuper.
Aujourd'hui, en travaillant pour les élus Verts de
 la Communauté urbaine, j'ai bien conscience d'avoir beaucoup 
plus de facilités pratiques et de liberté politique pour militer. 
Ne souhaitant cependant pas être dépendante de mandats politiques,
 j'ai prudemment passé le concours d'attaché territorial.

Je participe au Bureau Régional depuis 4 ans, 
où je pense avoir pu démontrer mon sérieux et ma capacité 
de travail en formalisant et en organisant les journées régionales 
d'hiver et d'été ou de printemps. 
Je suis devenue pour la première fois membre
 du CNIR l'an dernier et ce nouveau mandat a été pour moi déterminant :
 c'est  un lieu d'apprentissage et je veux continuer à apprendre 
encore beaucoup ! Ma participation au CNIR a conforté davantage
 mon attachement aux Verts et m'a fait aussi prendre conscience
 de la trop grande fragilité de notre mouvement. Il est
plus que jamais nécessaire, alors que notre outil Vert 
est fortement malmené, de vouloir encore accomplir
 avec lui de belles choses. C'est donc
cet espoir et cette envie collective que je voudrais 
développer ou raviver. Le poste de Secrétaire régional doit 
servir à maintenir de la cohérence et du lien entre tous 
les militants Verts de la région qu'il faut aller rencontrer dans tous
  les territoires, et entre toutes les manières d'être Verts, au contact 
 de la société et dans des combats
collectifs avec d'autres organisations. "

Céline Scavennec
Groupe des Verts de Roubaix

Partager cet article

Repost 0
Published by Slimane TIR - dans Resistances
commenter cet article

commentaires

yaya 13/12/2007 12:29

Je vois dans tes propos une haine aveugle et tu as recours au plus basse attaques sexistes qui soient. Céline est une milityante hors pair, je l'ai déjà vu prendre des risques en défendant haut et fort le multiculturalisme et la diversité, pronant le droit à la différence dans le respect mutuel. Quand elle parle de roubaix, c'est avec passion, quand elle mene des combats politiques c'est pour ses habitants. Que ce soit à roubaix et maintenant à la région, c'est une jeune femme combattante, militante dont les compétences ne sont plus à discuter parce qu'elle les a déjà montrer sur le terrain!

mehdi 12/12/2007 16:00

A yaya,

Tu peux toujours lui trouver toutes les qualités du monde, bien que celles-ci sont complétement infondées. Elle est arrivée en politique par le plus grand des hasards. Elle faisait davantage penser à une extraterreste qui débarque. Méconnaissance de la ville de Roubaix, de ses habitants, du contexte politique de la ville et je le répète ne doit son statut d'élue qu'au seul principe de la parité homme/femme. D'ailleurs, elle traverse la ville de roubaix ( lorsqu'il lui arrive de la traverser) en zombie). Cette fille n'a pas toute sa tête. Sans vouloir être méchant, elle devrait se consacrer au tricot, c'est plus sain et plus tranquille.

yaya 12/12/2007 10:30

Quel horreur! Comment ose t on tenir des propos pareils.
Céline est la premiere femme élue à la tete de l'executif régional des verts nord pas de calais. Plus qu'un symbole féministe Plus que sa jeunesse, elle symbolise aussi le renouvellement des verts, ceux porteurs d'un message d'espoir pour l avenir de la planete et pour un autre partage des richesses.

En politique, on se nourrit de symbole et elle en est un.Radicale, ouverte et pragmatique, moi, je suis tres fier qu'elle puisse nous representer à l echelon régional.

mehdi 21/11/2007 15:06

Il faut arrêter de cirer les pompes à celine Scavennec. Conseillère municipale à Roubaix, elle rase les murs de cette ville quand elle la traverse. Elle est d'une incompétence affligeante. Si elle a été sur la liste des verts en 2001, c'est dû en partie parcequ'il fallait une candidate fémininie. Je ne comprends pas pourquoi une personne intelligente comme Slimane Tir s'est encombré d'un boulet pareil. On comprends mieux dès lors, pourquoi qu'un grand nombre de son électorat issu des quartiers le délaisse malheureusemnt aujourd'hui.

Articles Récents