Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 16:01

 

Roubaix, Croix, Wasquehal, Wattrelos sont concernées par les " emprunts toxiques" à des degrés divers, dans la publication du journal Libération. Journal qui  fait oeuvre utile, tant

l'information est difficile à obtenir et à interprèter sur ces questions.

 

 

Même si les chiffres datent de l' année 2009 et qu' il manque beaucoup de données.

 

Quelques questions techniques importantes pour y voir clair dans ce type de situation :

 

Quel est le montant des gains réellement engrangés depuis la contraction de ce type d'emprunt par rapport a un emprunt "classique" auquel il a été nécessairement comparé.
 Ce dernier représentant une situation de référence.

 

Quel est à ce stade de vie des emprunts considérés,la balance des "pertes" et "gains" ?
Quels sont les risques d'évolution,compte tenu des paramètres et conditions de ces emprunts et donc des pertes possibles ?

 

Autant de questions qui supposent un accès aux détails des dit-emprunts, que chaque groupe ou force politique politique doit formellement obtenir afin de se faire une opinion sur la situation.

 

Sur le fond, seul un choix politique  préside à ces décisions d' emprunt : une éthique stricte et des règles précises dans la gestion de l'argent public ou une adhésion  et une soumission à des logiques de gestion financière à prétention  "compétente et raisonnable" sur le plan technique  mais fondamentalement  spéculative dans l' esprit.

 

Ensuite, il convient de noter que toutes les collectivités ne sont pas exposées de la même manière, tout simplement parce que qu'elles n'ont pas toutes pris ce type de risque ou dans des proportions équivalentes. Autrement dit, certaines ont été prudentes, clairvoyantes et au résultat bon gestionnaire des deniers publics.

 

Dans le secteur du Roubaisis, les messages prodigués dans Nord Eclair et la Voix du Nord de ces derniers jours , sur les conséquences immédiates ou futures des "emprunts toxiques", se veulent "rassurants ", sur le mode classique du "Dormez braves gens, la garde veille et la situation est bien en mains".

 

C'est peut être vrai, c'est peut être faux. On peut rien en dire pour le moment , car il s'agit d'une situation qui a été masquée et de simplement de communication.

 

 Il est indispensable de disposer de plus d'informations détaillées pour se forger un avis sérieux. Nous avons besoin d'une nécessaire transparence dans les commissions municipales et la préparation budgétaire qui n'a pas été, n' est pas encore au rendez vous !

 

Toujours est-il que le choix d'engager le financement de la dette de collectivités territoriales de façon importante dans ce type de produits relèvent à tout le moins d'un aveuglement des décideurs considérés et d'une prétention de compétences .

 

Elles  ne sont qu'illusions face à la puissance des spécialistes de haut vol et d' experts qui font du commerce de la finance spéculative comme d'autres font le commerce des armes.

 

Face à ces forces, il aurait été lucide de considérer que les compétences des collectivités locales n'ont jamais fait et ne feront jamais le poids, face à la rapacité et aux pratiques de la mathématique de « bonneteau financier », des traders, des vendeurs, des commerciaux de produits financiers.Nous sommes là, loin, très loin de la prudence nécessaire et de la gestion en " bon père de famille ". 

 

 ( Voir mon intervention au Conseil de Communauté sur le sujet le  06/11/09 )


Acheter ces produits complexes, fonde sur l'appât d'un gain immédiat en reportant les risques sur le futur ou les générations futures, c'était choisir d'alimenter la spéculation financière.

 

En encourageant par exemple la spéculation et la spoliation des accédants américains a la propriété, sur le cours du blé, des matières premières ou de l'évolution relative de cours des devises ( euro contre dollar, dollar contre franc suisse......) !
 

C'est le principe connu de ce type de loterie. Comme dans la vie, il y a toujours quelqu un qui doit payer au final. Manifestement ce ne seront pas les banquiers, ni les spéculateurs, ni les naifs qui les ont écouté.

 

Plus gravement la corruption intellectuelle de tous les responsables publics en cause , concerne la soumission à l'argent roi et la normalité  de la spéculation comme mode de financement des services publics.
 
Car, Il s'est agi , dans nombre de collectivités locales, d'une adhésion idéologique ou d' une soumission béate à la logique folle d'un système financier qui ruine le monde par une spéculation exacerbée, qui détourne les ressources financières de projets essentiels pour l'avenir et l'amélioration de la condition humaine: lutte contre la pauvreté, accès a l'eau potable,préparation des nations aux impacts du changement climatique, aux énergies alternatives...

 

Depuis l'éclatement de la crise des subprimes en 2008, une bonne partie de la classe moyenne américaine a été ruinée.

Le système bancaire gangrené  par la domination des logiques spéculatives, a été sauvé par les États qui sont à leur tour attaqué par les dites banques et les agences de notation qui n'avaient rien vu venir!

 

Les politiques de rigueur qui sont engagées, vont s'accentuer via les hausses tarifaires ( de transport, de cantine, de centre de loisirs, de garderie....).

 


Les hausses d'impôt, les restrictions budgétaires et la dégradation du service public sont une baisse nette du pouvoir d'achat pour les travailleurs, les employés et les petits gens : la majorité de la population qui dispose de revenus fixes ou à tres faible évolution :salaires, retraites, transferts sociaux seront concernés par une perte nette de pouvoir d'achat.

 

Cette vérité, les gens la connaissent déjà car ils en supportent les conséquences dans leur vie quotidienne.

 

La gravité de la situation générale à laquelle nous sommes confrontés, exige une transparence absolue sur la situation financière de chaque commune du Roubaisis  ainsi que  des choix budgétaires qui seront faits par les majorités municipales dans les prochaines semaines.

 

Slimane TIR

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Slimane TIR - dans Société
commenter cet article

commentaires

Articles Récents