Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 17:32

Info locale > Roubaix

Slimane Tir encaisse la défaite, entouré par ses supporters

Publié le 18/06/2012

 

Le candidat Vert soutenu par le PS a perdu. À Wattrelos, c'était prévisible, mais aussi à Roubaix où il n'obtient que 46,30 % des suffrages alors qu'il espérait être en tête. Un résultat rude et pourtant, il envisage déjà la suite.

Il est 19 h 40 quand Slimane Tir arrive dans le hall de la mairie de Roubaix. Il sait qu'il a perdu. Il était jusqu'alors ni dans son local de campagne, boulevard de Gaulle, quasiment vide, ni dans le bureau du maire, à l'étage de l'hôtel de ville. Visage fermé, il retrouve ses supporters et les accolades lui rendent le sourire. Sa première réaction, c'est « la déception, bien sûr ».
Vincent Dhelin, secrétaire régional des Verts ne croit « pas une seconde » à la réintégration de Dominique Baert au Parti socialiste : « Si c'était le cas, aucune collaboration future ne serait possible », prévient-il. « Il a enfreint les règles. C'est injuste. Un gâchis. Ça aurait pu être une vraie victoire dans la clarté si Dominique Baert n'avait pas privilégié ses intérêts particuliers », rappelle-t-il.
Cette rhétorique du « tricheur » est reprise par quasiment tous les militants qui ont la défaite mauvaise. Ali Rahni estime que « c'est une victoire avec les voix du Front national ! » Sadia Pamart se dit « dégoûtée par l'attitude du félon ». Tounès Rahim ose même : « Le stalinisme n'est pas mort ». Il y a de l'amertume dans l'air.
Slimane Tir commente avec des mots plus choisis : « On a fait une belle campagne de terrain. La région rate une chance d'avoir un député écologiste à l'Assemblée nationale ». Du bout des lèvres, il dit qu'il félicite Dominique Baert, mais prévient que « dans un an, quand la loi sur le non-cumul des mandats va être votée, il devra choisir ».
L'estimation de 20 élus EELV à l'Assemblée nationale requinque le moral des troupes. Les militants applaudissent la défaite de Marine Le Pen. Même battu sur ses terres, Slimane Tir ne se retire pas de l'arène politique. Au contraire : « On a des bases solides pour construire un avenir durable à Roubaix ». Déjà, les tractations pour les municipales vont s'opérer. Quand on l'interroge sur les traces que laissera cette campagne à Roubaix et Wattrelos, il y voit plutôt le sillon d'un travail « en profondeur » qui s'est entamé.w
DELPHINE TONNERRE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents