Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 16:36

Info locale > Roubaix

Et maintenant, que vont-ils faire ?

Publié le 12/06/2012

  

 

| LÉGISLATIVES (NORD - 8E) | Dur lendemain pour les socialistes roubaisiens et leurs alliés de gauche. Que faire au milieudu duel fratricide entre Slimane Tir et Dominique Baert ? Pour l'heure, la ligne officielle tient bon : on soutient le candidat officiellement investi par le PS. Même si son retard est grand.

Pierre Dubois et Jacques Fontaine, secrétaire de la section locale du PS, soutiendront Slimane Tir jusqu'au bout. Pierre Dubois et Jacques Fontaine, secrétaire de la section locale du PS, soutiendront Slimane Tir jusqu'au bout.

Dur lendemain pour les socialistes roubaisiens et leurs alliés de gauche. Que faire au milieu
du duel fratricide entre Slimane Tir et Dominique Baert ? Pour l'heure, la ligne officielle tient bon : on soutient le candidat officiellement investi par le PS. Même si son retard est grand.
YOUENN MARTIN > youenn.martin@nordeclair.fr

Partout en France, la consigne donnée par Martine Aubry, première secrétaire du PS, est claire : les candidats investis par le Parti socialiste arrivés derrière un autre candidat de gauche devront se retirer. Partout sauf dans la huitième circonscription du Nord, celle de Roubaix-Wattrelos... Gilles Pargneaux, patron de la fédération socialiste du Nord, est sans équivoque : Slimane Tir peut se maintenir avec le soutien du PS.
Il est vrai que la droite et l'extrême droite sont hors course. Le sénateur roubaisien René Vandierendonck est formel : « Si la candidate FN avait pu se maintenir, j'aurais appelé à voter pour Dominique Baert. Mais là, je reste dans la logique jusqu'au bout. » Celle de l'accord avec EELV qui a permis à la gauche, rappelle-t-il, d'avoir la majorité au Sénat. « On a besoin d'accords, estime René Vandierendonck. Et tant qu'il n'y pas de proportionnelle, pour que les Verts aient des députés, il faut leur réserver des circonscriptions. » C'est tombé sur la huitième plutôt que la deuxième. « Ce n'est pas faute d'avoir essayé de l'empêcher, assure l'ancien maire.
Mais Dominique Baert porte lui-même une grande part de responsabilité. Il a provoqué le PS en faisant voter la section de Wattrelos contre le non-cumul et la diversité. »
Ingérence lilloise ?

Il n'est pas bon de résister à la chef du parti. Mais cette ingérence de Martine Aubry dans les affaires roubaisiennes, tous les élus socialistes ne l'apprécient pas. Aucun n'a supporté officiellement Dominique Baert mais tous n'ont pas fait campagne pour Slimane Tir. En « off », ceux-ci ne cachent pas leur exaspération.
L'opposition rêve de s'engouffrer dans cette brèche. S'il ne s'est pas engagé comme ses colistiers Marie-Agnès Leman, Christian Maes et Okbia Boulekras derrière Dominique Baert, Guillaume Delbar (UMP) pose un regard acide sur la situation : « Visiblement la réconciliation politicienne entre les Verts et le PS de Roubaix n'a pas convaincu ! Les Roubaisiens et les Wattrelosiens ne se sont pas laissés dicter leur vote par Martine Aubry et ça, c'est une très bonne nouvelle... » Lui qui dénonce régulièrement le diktat imposé par la maire de Lille à ses « vassaux » roubaisiens, il est servi...
Les élus MoDem, eux, doivent livrer leur position ce matin, après s'être concertés hier soir. Chez les communistes, la question semble brûlante.
Déçus d'avoir vu leur candidat « étouffé » par le duel Baert-Tir, ils sont d'une prudence de Sioux quant à la consigne qu'ils donneront à ceux qui ont tout de même voté pour Éric Mouveaux. Aucun ne souhaite s'exprimer par téléphone et tous promettent un communiqué officiel qui n'arrive jamais. Sans doute se plieront-ils à la ligne officielle du Front de gauche. Qui consistera à soutenir les candidats officiels du PS pour ne pas se brouiller avant les municipales de 2014.
Ça risque de tirailler dans la majorité. Au moins, dans cette tempête qui s'annonce, Pierre Dubois, le maire socialiste, peut-il compter sur son premier adjoint, qui tractait dès hier pour Slimane Tir, « sans rechigner et sans hésiter » . « La majorité municipale est déjà très composite, c'est un moment particulier, mais ça n'oblige pas à casser cette majorité », juge Renaud Tardy. Ça ne remet pas non plus en cause le rapprochement avec les élus EELV au conseil : « Les socialistes ont joué le jeu ! » insiste Renaud Tardy. Une manière de prier Slimane Tir de ne pas réclamer la mairie en 2014 si le siège de député lui échappe.
Or la défaite du candidat officiel semble pour tous inéluctable. Il est question de « réduire l'écart » avec Dominique Baert mais aucun ne croit à la victoire. N'aurait-on pas pu épargner les troupes militantes dans ce cas ? « Quand le vin est tiré, il faut le boire », philosophe René Vandierendonck. Jusqu'à la lie ?w

 

Nord Eclair

 

 

 

Info locale > Métropole - Eurorégion

Les socialistes confirment leur soutien à Slimane Tir

Publié le 12/06/2012

 
 

Dans cette 8e circonscription du Nord comprenant Wattrelos et une partie de Roubaix, le duel gauche-gauche revêt un enjeu particulier pour le PS.
Le « dissident » Baert est en tête. Mais le parti maintient son soutien au « Vert » Tir.

«La réalité politique fait que si on ne respecte pas un accord, il n'y a plus de règles... » Le président socialiste du conseil général Patrick Kanner est formel : malgré de bonnes relations personnelles avec le maire de Wattrelos Dominique Baert, celui-ci n'a pas suivi les règles du parti, « des règles qui, j'en conviens, étaient très dures pour lui ». Le parti ne fera donc pas de quartier pour le député sortant qui s'est présenté dans la dissidence... Le PS a investi le candidat d'Europe Écologie-Les Verts pour cette circonscription, c'est donc lui qui conserve l'appui officiel. Et ce, même si Slimane Tir a obtenu 21,4 % des voix contre 36,46 % pour Dominique Baert.
Le désistement du candidat de gauche le moins bien placé, comme c'est le cas dans les circonscriptions où un candidat Front de gauche et un socialiste se retrouvent ensemble au deuxième tour, n'est en l'espèce pas applicable, selon les dirigeants nordistes du PS : « Nous ne sommes pas dans le cadre d'un désistement républicain entre deux formations politiques », explique Gilles Pargneaux, premier secrétaire du PS Nord. Il ajoute : « Quel que soit le résultat final, que Dominique Baert soit élu ou pas, il ne sera pas réintégré au Parti socialiste. Il a choisi son chemin personnel. » Le député sortant pourra sans doute, en cas de victoire, s'« apparenter » au PS au sein de l'Assemblée nationale.
Gilles Pargneaux souligne en outre que « ce sont surtout les électeurs de Wattrelos qui ont voté pour leur maire. Les électeurs de Roubaix ont suivi le choix du PS, et ont voté pour Slimane Tir ». Et d'en appeler les Wattrelosiens à la « raison » : « Si la majorité d'entre eux veulent voir leur maire élu député, ils doivent savoir que d'ici à 2014, la loi sur le non-cumul des mandats sera votée. Et alors Dominique Baert, s'il est élu dimanche, devra choisir entre Wattrelos et l'Assemblée nationale. »w
B.B.

 

Nord Eclair

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents