Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 18:13

 

Durant  six jours les partenaires du projet BIPS, ont organisé une série d' évenements scientifiques et pédagogiques afin d' étudier et de faire connaître la biodiversité le long de nos canaux et rivières sur 80 km de voies navigables et une trentaine de communes.

 

L' occasion aussi de décloisonner et d' expliquer le travail des scientifiques et des amateurs éclairés, qui d' ordinaire travaillent dans le silence de leurs laboratoires ou de leurs sites d' observation. biodiversidays 5

 

Eh oui, la péniche affrêtée s' appe " De Ark" ( l' arche en flamand ).

 

L' opération a été lancée  en grande  pompe, avec les autorités belges, à la jonction entre

l' Escaut et le canal de Bossuit.

 

Après les discours nous avons procédé à un lâcher de buse ( une vraie, rien à voir avec les équipements du canal ).

 

 

Puis embarqué, notamment en compagnie du Ministre belge de la Justice ( en affaires biodiversidays 7courantes ) Stefaan De Clerck, pour une découverte transfrontalière des milieux et des projets de voies vertes et bleues ainsi que des améliorations à apporter pour la navigation de plaisance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup d' évenements, du public, une excellente accompagnement des médias et notamment de la presse locale et quelques couacs le long de l itinéraire qui nous ont obligé à improviser.

 

 Ainsi par exemple le démontage d' un échafaudage sur une passerelle de l' Espierre qui Va falloir se baisser vraiment pour passer sous cet echafauempêchait le passage de la péniche ou le dimanche l' impossibilité d' amarrer à Quesnoy sur Deule, malgré les efforts du maire Roger Lefebvre, ou d' autres aventures le long de la Lys...)

 

Evidemment, vous vous doutez bien que nous nous sommes reposés le 7 ème jour !

 

Slimane TIR

Pour faire avancer la science, il a plongé dans le canal de Roubaix !

dimanche 28.08.2011, 05:16  - La Voix du Nord

 Il y a mieux que l'eau du canal de Roubaix pour piquer une tête, mais si c'est pour faire des analyses et trouver de petites bêtes... Il y a mieux que l'eau du canal de Roubaix pour piquer une tête, mais si c'est pour faire des analyses et trouver de petites bêtes...

|  EXPÉRIENCE |

Une eau d'un vert un peu grisâtre. « Et il va plonger là-dedans », s'inquiétaient des incrédules ?

 

Hier midi, le professeur Michel Tassigny a enfilé masque et palmes pour aller jusqu'au fond du canal de Roubaix et y traquer la vie microscopique. Depuis que le canal a été dragué, beaucoup tentent de se persuader que la population se montre respectueuse avec l'environnement. « À une époque, les gens jetaient tout dans le canal : des machines à laver, des voitures... », rappelle l'un des organisateurs des Biodiversidays, cette croisière scientifique qui consiste à inventorier les richesses naturelles tout le long de 80 km de cours d'eau dans l'Eurométropole.

« Une étude de fond ! »

À l'escale de Roubaix, ce n'était pas sur les berges, mais au fond de l'eau que les regards étaient portés. Enfin, c'était limité. « On n'a que 40 cm de visibilité et au fond, il y a 40 à 50 cm de vase », a annoncé Michel Tassigny au terme de sa plongée. Il n'est pas ressorti les mains vides. Une bouteille de bière, pour le clin d'oeil, un morceau de vitre sur lequel se sont fixés une éponge (l'organisme vivant aquatique !) et d'autres petites bêtes. « Ça veut dire qu'il y a de la vie ! » Et donc pas seulement du plancton, dont Michel Tassigny est un spécialiste. Le scientifique a condensé ce qu'il a amassé lors de sa plongée avec une petite épuisette ayant une maille de 40 microns. Résultat, dans son flacon d'un demi-litre, « il y a l'équivalent de ce qu'on trouve dans 400 litres d'eau : des animaux, autrement dit de la bouffe pour poissons ». Ce qui signifie pour la santé du canal ? « À première vue, c'est bien.

J'aurai mes résultats d'ici une semaine. Le milieu va évoluer dans les années qui viennent. » On précisera aux scientifiques en herbe qu'en dehors de cette opération, la plongée dans le canal n'est pas autorisée ! • M. G.

Les Biodiversidays se poursuivent. La péniche fera escale aujourd'hui à Marquette (à 10 h), au port de Wambrechies (de 12 h à 14 h, avec des portes ouvertes), à Quesnoy-sur-Deûle (à 15 h) et, enfin, à Deûlémont (à 17 h, avec des festivités sur place).

 

   ( Marc Grosclaude )

Au fond de l'eau...

dimanche 28.08.2011, 05:18 - La Voix du Nord

 

Un spécialiste des bêtes qui grouillent dans l'eau a donc plongé au fond du canal. Le bief du Nouveau Monde serait-il voué à devenir Roubaix Plage  ? C'estaller vite en besogne. La question posée à Slimane Tir, président de l'Espace naturel métropolitain et artisan de la renaissance du cours d'eau. « Je ne suis pas chiraquien », réplique le Vert en référence à cette promesse non tenue de celui qui, alors maire de Paris, avait dit qu'il se baignerait dans la Seine. du Nouveau Monde, le professeur Tassigny se prepare pour l

 

L'eau du canal de Roubaix n'est peut-être pas si dégoûtante que cela ; la preuve, des animaux s'y plaisent. Mais s'y baigner est strictement interdit. Et puis ne pas voir à 40 cm et poser le pied dans la vase, pour moi c'est rédhibitoire. M. G

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Slimane TIR - dans Espaces Naturels
commenter cet article

commentaires

Articles Récents